Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela dénonce les États-Unis devant l´OMC pour des politiques coercitives

Genève, 9 janvier (Prensa latina) L´Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a informé que le Venezuela a sollicité la tenue de consultations avec les États-Unis au sujet de mesures préjudiciables de leur part contre des biens et services de la nation sud-américaine.


La demande du pays latino-américain soutient que les États-Unis ont imposé certaines mesures coercitives de restriction commerciale à la République Bolivarienne du Venezuela, dans le cadre de tentatives destinées à créer un isolement économique qui violent les normes de l´OMC.

Certaines des mesures étasuniennes énumérées impliquent une discrimination de l´or et de biens d´origine vénézuélienne, tout comme des dispositions coercitives qui restreignent le commerce en ce qui concerne la liquidité de la dette du Venezuela.

Toujours selon le document, d´autres réglementations adoptées par les États-Unis provoquent une restriction commerciale quant aux transactions effectuées en Petro, la monnaie digitale vénézuélienne, ainsi que pour certaines personnes à qui l´on interdit la prestation et réception de services.

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a récemment confirmé que les sanctions internationales, appliquées par le Gouvernement des États-Unis et ses alliés, ont provoqué au pays sud-américain des pertes d´une valeur de 20 milliards de dollars en 2018.

Le mandataire vénézuélien a alors qualifié cette posture d´acte sauvage et criminel.

Selon le rapport de l´OMC, les consultations sollicitées offrent aux parties l´opportunité de débattre la question posée et de trouver une solution sans avoir recours au litige.

Après 60 jours, si les consultations n´ont pas permis de résoudre le différent, le demandeur peut demander à un groupe spécial de le résoudre.

peo/mgt/ifs