Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela rompt les liens avec les États-Unis en défense de sa souveraineté

Caracas, 23 janvier (Prensa Latina) Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a aujourd´hui dénoncé les prétentions du Gouvernement des États-Unis à reconnaitre un mandataire par des voies non-constitutionnelles dans le pays, raison pour laquelle il a annoncé la rupture des relations bilatérales.


En réponse aux décisions des autorités étasuniennes d´imposer un gouvernement parallèle dans la nation sud-américaine, le chef d´État a proclamé la rupture des liens diplomatiques et politiques face à une foule révolutionnaire concentrée devant le Palais de Miraflores (siège de l´Exécutif).

« En ce jour historique de libération et de réaffirmation de la souveraineté, je signe la note officielle donnant 72 heures à tout le personnel diplomatique et consulaire de la nation du nord pour abandonner le pays », a souligné Maduro.

« Les États-Unis dirigent une opération pour encourager un coup d´État par le biais d´un gouvernement marionnette au Venezuela », a dénoncé le mandataire après que le président Donald Trump ait reconnu Juan Guaido, président de l´Assemblée Nationale (AN) - organe inhabilité depuis 2016 pour ne pas avoir respecté une sentence du Tribunal Suprême de Justice (TSJ) et avoir fait prêté serment à trois députés de l´État d´Amazonas, alors qu´ils étaient suspendus pour des irrégularités dans le processus électoral de 2015- comme le « président en charge du pays ».

« Je dis à la droite mal en point, interventionniste, amoureuse des coups d´État, de ne pas se fier à l´empire « gringo » ; ils n´ont pas d´amis, ils ont des intérêts et des ambitions concernant le pétrole, le gaz et l´or du Venezuela », a souligné le chef d´État sud-américain.

Au milieu de se scénario, Maduro a exhorté le peuple à maintenir l´unité populaire et à ne pas se laisser intimider face aux constantes tentatives d´agression.

« Les vénézuéliens ne veulent pas revenir à l´époque interventionniste et arborent les valeurs de loyauté et d´engagement pour respecter et défendre la souveraineté et la démocratie » de la nation sud-américaine, a-t-il signalé.

Le mandataire a reconnu la nécessité de défendre la paix et les lois de la nation en des moments où la droite nationale insiste à ne pas reconnaitre la légitimité de son second mandat (2019-2025).

« Je lance un appel à tout le peuple du Venezuela pour défendre activement le droit à la paix, à l´harmonie et à la tranquillité. Disons non aux « guarimbas » (actions de violence politique dans les rues) et au coup d´État », a-t-il insisté.

Maduro a rappelé que le Parlement actuellement inhabilité agit en marge de la loi et viole la Constitution de la République, en faisant référence à l´auto-proclamation de Guaido comme président intérimaire du pays.

« Il est du rôle des organes de justice d´agir selon la loi et les codes du Venezuela pour préserver l´État, l´ordre démocratique et la loi vénézuélienne », a-t-il affirmé.

Voir: http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=881781:face-aux-actions-des-etats-unis-le-venezuela-revisera-ses-relations-diplomatiques-avec-ce-pays&opcion=pl-ver-noticia&catid=99&Itemid=101


peo/jf/ebr