Agence de Presse de l'Amérique Latine

Antonio Guterres affirme qu´une éventuelle aide au Venezuela devrait être coordonnée avec son Gouvernement

Nations Unies, 1er février (Prensa Latina) Le secrétaire général de l´ONU, Antonio Guterres, a souligné que toute aide humanitaire de l´organisme multilatérale au Venezuela doit d´abord être coordonnée avec le Gouvernement de ce pays, a informé son porte-parole Stéphane Dujarric.


En réponse à un courrier envoyé par Juan Guaido, titulaire du parlement vénézuélien, inhabilité depuis 2016, et qui s´est autoproclamé président du pays sud-américain, Guterres a manifesté que l´ONU est prête à augmenter les activités humanitaires, mais qu´il faut d´abord compter sur le Gouvernement de Caracas.

Il a également réitéré sa disposition à aider à trouver une solution politique, puis a souligné que la reconnaissance de Gouvernements n´est pas une fonction du secrétariat général des Nations Unies, sinon des États membres.

Dujarric a annoncé que le secrétaire général de l´ONU est au courant de la réunion internationale convoquée par le Mexique et l´Uruguay le 7 février prochain pour tenter de débuter un dialogue politique au Venezuela, puis qu´il aura dans les prochains jours des rencontres avec des représentants des deux pays.

Cette semaine, une délégation de la Communauté des Caraïbes (Caricom) s´est déplacée à l´ONU pour offrir ses services dans le but d´un dialogue politique dans le pays sud-américain, tout en rejetant l´ingérence dans les affaires internes de cette nation.

"La majorité des pays de la Caricom n´acceptent pas l´auto-proclamation de Juan Guaido car cela constitue un réel affront à la démocratie de la région", a souligné à la presse le premier ministre d´Antigua et Barbuda, Gaston Browne.

peo/rgh/ifb