Agence de Presse de l'Amérique Latine

Une agence de l'ONU condamne la violence de l'Armée israélienne contre les mineurs palestiniens

Amman, 12 février (Prensa Latina) Le directeur régional de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, Geert Cappelaere, a condamné la violence exercée par le régime israélien contre les mineurs vivant en Palestine occupée.


Dans un rapport rendu public hier, le Fond des Nations Unies pour l'Enfance (Unicef) a insisté pour que Tel-Aviv cesse sa répression contre les adolescents et les mineurs palestiniens.

Cette instance de l'ONU a dénoncé le récent assassinat par les forces israéliennes de deux jeunes palestiniens âgés respectivement de 14 et 18 ans ayant participé à la Marche du Retour qui a eu lieu dans la bande de Gaza, rapporte la chaine panarabe al Mayadeen.

Cappelaere a rappelé que ces deux incidents mortels ne sont qu'une preuve supplémentaire de la violence à laquelle sont soumis les enfants palestiniens, violence qui inclut des souffrances physiques et psychologiques.

"Les enfants sont des enfants. En tant que tels, ils doivent être tout le temps protégés. Ils ne doivent pas constituer un objectif en soi. Ni être exposés à la violence, de quelque nature que ce soit",  a rappelé le directeur de l'Unicef.

Selon l'Association Internationale pour la Défense de l'Enfance, les forces israéliennes ont assassiné presque deux mille mineurs et adolescents palestiniens depuis le début de la Seconde Intifada (Rébellion) à Jérusalem en septembre 2000.

peo/tgc/arc