Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les actions d´Israël pour annexer le territoire palestinien sont dénoncés à l´ONU

Nations Unies, 5 avril (Prensa Latina) L´occupation massive de terres palestiniennes de la part d´Israël, ainsi que la violence de ses militaires contre cette population arabe sont certaines des actions qui démontrent aujourd´hui les pas en avant vers une annexion.


C´est ce qu´a estimé l´ambassadrice de Cuba devant l´ONU, Ana Silvia Rodriguez, qui a présenté hier l´une des tables rondes du forum La menace de l´annexion de facto: quel futur pour la Palestine?

La diplomate a rappelé que certains hommes politiques israéliens réalisent continuellement des appels dans le but d´une annexion totale ou partielle de la Cisjordanie.

Dans le même temps, Ilan Baruch -qui a occupé le poste d´ambassadeur d´Israël durant de nombreuses années- a corroboré le fait que les actions de Tel-Aviv en territoire palestinien cherchent effectivement à concrétiser l´annexion.

Selon ce qu´il a expliqué, le gouvernement de Benjamin Netanyahu travaille depuis des années pour consolider sa domination à Jérusalem-Est, à redessiner les frontières de la ville puis à en changer la démographie, au détriment des palestiniens et bénéfice des colons juifs.

"On peut ajouter à cela les actions des États-Unis pour reconnaitre Jérusalem comme la capitale d´Israël, ce qui entrave toute voie vers une solution de deux États", a-t-il indiqué.

Baruch a expliqué qu´il a démissionné de son poste d´ambassadeur d´Israël car il sentait qu´il ne pouvait plus représenter les demandes de son Gouvernement, car celui-ci s´éloigne d´engagements fondamentaux envers la communauté internationale.

Il a également fait référence à l´aide miliaire des États-Unis apportée à Israël, et au soutien à la politique expansionniste en territoire palestinien occupé.

Selon l´ancien diplomate, une solution des deux États est possible si la communauté internationale s´engage à mettre un terme aux politiques expansionnistes d´Israël.

Le rapporteur spécial de l´ONU, Michael Lynk, a dénoncé le fait qu´Israël a renforcé son contrôle sur la Cisjordanie puisqu´elle est maintenant en charge de tous les services sur place: le système électrique, la distribution de l´eau, les communications et les routes.

Lynk a ajouté et insisté sur le fait qu´Israël exploite les ressources naturelles de cette zone comme si elles lui appartenaient.

"Mais l´annexion est interdite par la législation du droit international, et est donc considérée comme une pratique illégale", a-t-il signalé en soulignant que les différents doivent être résolus de manière pacifique.

Lynk a exposé comment Israël utilise la loi de l´État Nation pour régulariser l´expansion des colonies, et ensuite limiter les palestiniens à des territoires de plus en plus petits.

Après plus de 50 ans d´occupation illégale israélienne et de répression du peuple palestinien, la situation à Gaza et en Cisjordanie empire tous les jours pour la population civile, qui est dépouillée de ses territoires ancestraux et souffre de la pénurie due aux blocus de Tel-Aviv.

peo/acl/ifb