Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Bolivie réitère son rejet de l´ingérence étasunienne

La Paz, 12 avril (Prensa latina) Le ministre des Relations Extérieures de la Bolivie, Diego Pary, a réitéré hier le rejet de son pays face aux récentes manifestations d´ingérence provenant du Sénat des États-Unis concernant la démocratie bolivienne.


"Nous reconnaissons et respectons pleinement les décisions des instances nationales, et nous rejetons tout acte d´ingérence, ou résolution, qui tente de porter atteinte aux droits des boliviennes et boliviens", a-t-il manifesté.

L´instance législative nord-américaine a adopté il y a quelques jours une résolution dans laquelle il est signalé que le président Evo Morales ne devrait pas se présenter à la réélection lors du scrutin général qui se tiendra en octobre prochain.

"Le Sénat des États-Unis n´a aucune attribution pour intervenir dans les affaires internes des boliviens. Il n´a aucune autorité pour s´immiscer dans les affaires internes des boliviennes et boliviens. Nous avons notre Constitution et nous exerçons ainsi notre souveraineté", a-t-il assuré.

Puis Diego Pary a conclu en confirmant que le la Bolivie est un pays respectant totalement le droit international, n´interférant pas dans les affaires d´autres États, et qu´il exige donc sur cette base le même respect et rejette tout pouvoir extraterritorial qui tente de nuire à la démocratie et la souveraineté boliviennes.

peo/mv/lp