Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le chancelier cubain rejette les sanctions des États-Unis contre le Mexique

La Havane, 31 mai (Prensa Latina) Le ministre des Relations Extérieures de Cuba, Bruno Rodriguez, a aujourd´hui rejeté la décision unilatérale des États-Unis d´appliquer une imposition supplémentaire aux importations mexicaines sous le prétexte du flux migratoire.


« Je rejette énergiquement l´application de mesures coercitives, discriminatoires, impérialistes et arbitraires des États-Unis contre le Mexique, inspirées de la doctrine Monroe », a manifesté le chancelier cubain sur son compte Twitter.

« La pauvreté est la cause de l´émigration, et la solution est la coopération pour le développement. Toute la solidarité de Cuba au Mexique », a-t-il ajouté.

Le président Donald Trump a décidé de sanctionner le Mexique par un impôt de cinq pour cent sur ses exportations vers les États-Unis jusqu´à ce que ce pays ne contienne le flux de migrants, dans la majorité centre-américains, qui cherchent à atteindre la frontière étasunienne.

Washington a pourtant fait la sourde oreille à la proposition du président mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, de mettre en place, et avec détermination, un programme de développement qui impliquerait les nations d´Amérique Centrale pour combattre la pauvreté et la violence, qui sont les principales causes de l´émigration dans la région.

peo/jf/ool