Agence de Presse de l'Amérique Latine

Confirmation de la normalisation de la vente de cigares cubains au Brésil

Brasilia, 5 juillet (Prensa Latina) Emporium Cigars, distributeur exclusif de cigares cubains au Brésil, a confirmé aujourd’hui que l’Agence Nationale de Surveillance Sanitaire (Anvisa) a accédé à un recours de la compagnie et que la commercialisation des produits de la société a été normalisée.


Comme nous l’avons rapporté, l’Anvisa a satisfait à la demande de l’entreprise et la commercialisation de la société est normalisée, a ratifié Emporium Cigars dans une note envoyée au bureau de Prensa Latina à Brasilia.

Le week-end dernier, la sonnette d’alarme a été tirée lorsque les médias nationaux ont annoncé que le président Jair Bolsonaro avait décidé d’interdire la vente au Brésil du cigare cubain de la marque Cohiba, considéré comme le meilleur du monde.

Cette mesure reposait sur un supposé 'excès d’acide sorbique (composé organique naturel utilisé comme conservateur alimentaire sous forme de sels minéraux)' trouvé dans les cigares par l’Anvisa, mais tout cela a été totalement rejeté par Emporium Cigars, qui travaille depuis 20 ans avec Cohiba, marque leader pour la qualité de son produit.

À cet égard, la société a expliqué dans son communiqué que 'ce différend portait sur une interprétation erronée d’un additif qui n’existe pas dans le produit, qui est 100% naturel, composé de mélanges de feuilles de tabac à base de fermentation naturelle'.

Selon d’autres cercles sanitaires, l’Emporium Cigars renouvelle chaque année à l´Anvisa les registres des principales marques de cigares cubains comme Cohiba, Romeo et Julieta, Partagás, Montecristo, entre autres.

Les mêmes sources ont indiqué qu’environ 100 mille unités de cigares Cohiba étaient vendues au Brésil.

Une partie du processus complexe de renouvellement annuel des autorisations est le paiement d’un tarif élevé et d’un test chimique dans un laboratoire en Angleterre.

peo/tgj/ocs