Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Indonésie va renvoyer plus de 200 tonnes d’ordures en Australie

Jakarta, 9 juillet (Prensa Latina) L’Indonésie a annoncé aujourd’hui qu’elle allait renvoyer en Australie plus de 210 tonnes de déchets dans un contexte où les pays d’Asie du Sud-Est refusent de devenir les décharges d’autres nations.


Les huit conteneurs saisis dans la ville de Surabaya devaient contenir uniquement du papier, mais il y avait aussi des matières dangereuses telles que des bouteilles en plastique et des emballages, des couches usagées, des déchets électroniques et des boîtes de conserve, d’après le quotidien Jakarta Post, qui cite le chef des Douanes et des Impôts Spéciaux, BasukiSuryanto.

À la suite de l’inspection, le Ministère indonésien de l’Environnement a recommandé de restituer les déchets afin de protéger le public et l’écosystème, en particulier dans l´Est de Java.

La semaine dernière, l’Indonésie a décidé de renvoyer 49 conteneurs contenant des déchets toxiques dans leur pays d’origine, en Europe et en Amérique du Nord, pour avoir enfreint les règles d’importation en y incluant des matières impossible à traiter et à forte teneur en polluants.

La Malaisie et les Philippines ont réagi de la même manière à l’avalanche d’ordures qui inonde leurs ports et qui souvent, faute de traitement approprié, finissent en mer. Depuis que la Chine a interdit l’importation de matières plastiques en 2018, il y a une sorte de chaos dans le monde entier, car les pays développés ne trouvent pas de destination pour leurs déchets.

Dans un premier temps, d’énormes quantités d’ordures ont été expédiées vers des pays d’Asie du Sud, mais les conséquences environnementales ont conduit les autorités de la région à s’opposer fermement à la réception de déchets.

Récemment, les dirigeants des pays du G20 se sont mis d’accord sur un ensemble de mesures visant à réduire la fuite de matières plastiques vers les océans à zéro d’ici à 2050; cependant, des activistes regrettent que ces actions ne concernent pas le cœur du problème qui est la production massive de matériaux non recyclables.

peo/rgh/avr