Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le chancelier cubain dénonce les actions des États-Unis contre son pays et le Venezuela

La Havane, 12 juillet (Prensa Latina) Le chancelier de Cuba, Bruno Rodriguez, a dénoncé hier les activités de persécution des conseillers de la Maison Blanche contre les opérations commerciales entre l’île caribéenne et le Venezuela.


Dans un message sur Twitter, le chef de la diplomatie de la plus grande des Antilles a déclaré que dans un acte de piraterie, les conseillers de la Maison-Blanche se vantent de menaces et d’activités illégales de surveillance et de persécution contre les opérations commerciales entre Cuba et le Venezuela.

Il a également souligné que le Gouvernement des États-Unis n’a aucun droit d’intervenir dans les relations légitimes entre deux États souverains.

Depuis plusieurs mois, l’administration du président Donald Trump mène des actions visant à rompre l’alliance entre l’île des Caraïbes et la nation sud-américaine.

Au début du mois d’avril, le Gouvernement des États-Unis a imposé des mesures coercitives à des navires et des sociétés travaillant pour la compagnie pétrolière vénézuélienne Pdvsa pour avoir exporté du pétrole brut à Cuba.

Peo/jha/ybv/gdc