Agence de Presse de l'Amérique Latine

La presse française fait l'éloge du cycliste colombien Egan Bernal

Paris, 29 juillet (Prensa Latina) La presse française ne tarit pas d'éloges sur le nouveau et flambant champion de cette 106ème édition du Tour de France dont les 21 étapes ont consacré "le Tour" comme la principale épreuve cycliste et fait vibrer les amateurs du monde entier.


"Prodigieux", "Unique": ce sont là certains des qualificatifs donnés par la presse, les chaines de télévision et les portails digitaux à ce "scarabée" - surnom donné à la nouvelle génération de cyclistes colombiens qui s'accrochent jusqu'au bout de leurs forces dans les montées- après que la veille, lors de son arrivée sur les Champs-Élysées, il ait été couronné premier latino-américain à avoir remporté la Grande Boucle.

"Egan Bernal sans égal", titre "L'Équipe", le journal spécialisé dans les sports, rappelant que le nouveau champion n'a que 22 ans alors que le quotidien "Le Monde" fait l'éloge de sa maturité et de sa confiance en lui-même en dépit de son jeune âge.

De son côté, le site digital de France Info souligne cette victoire comme le triomphe d'un prodige annoncé.

Selon les statistiques, Bernal est le troisième plus jeune cycliste à avoir remporté le Tour de France et le plus jeune dans les 110 dernières années; Henri Cornet, qui n'avait que 20 ans lorsqu'il remporta le Tour de 1904, étant le plus jeune et Felice Gimondi, vainqueur en 1909 à 22 ans, le second. Mais seulement de quelques mois.

peo/tgj/wmr