Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Canada rétablit une partie des services de son ambassade à Cuba

Ottawa, 31 juillet (Prensa Latina) Le Canada rétablira certains services de visa au sein de son ambassade à Cuba à partir du 1 août, a annoncé hier la chaîne CBC News.


Les autorités canadiennes ont suspendu les procédures d’immigration en invoquant des problèmes de santé auxquels étaient confrontés leurs diplomates, ce que des sources diplomatiques qualifiaient d’inexplicables.

L’ambassade du Canada à La Havane rétablit certains services de visas et biométriques après des mois de régression de la part des Canadiens et des Cubains, note CBC.

À partir du 1 août, est-il ajouté, les résidents cubains pourront à nouveau obtenir les empreintes digitales et les photos nécessaires pour les demandes faites à l’ambassade, ainsi que laisser leurs passeports et récupérer les visas dans le bâtiment.

Au début de cet été, le gouvernement a annoncé la suspension de services tels que la délivrance de visas et de résidence permanente à La Havane en raison de maladies inexplicables parmi des diplomates canadiens et étasuniens datant du printemps 2017, précise le rapport de la chaîne de télévision.

Le personnel de la mission est en sous-effectif depuis janvier, après que plus d’une douzaine de fonctionnaires aient eu des maux de tête, des vertiges et des nausées à La Havane. La cause des mystérieux incidents de santé reste inconnue, indique CBC.

Le rapport précise que cette nouvelle annonce ne rétablit pas la liste complète des services restreints, mais les autorités de l’Immigration, des Réfugiés et la Citoyenneté du Canada disent qu’elle rendront le processus plus rapide, plus facile et moins coûteux pour les demandeurs.

Tandis que le Canada, les États-Unis et Cuba enquêtent sur les causes des maladies, les coupes budgétaires de cet ambassade menacent les relations diplomatiques, affirme la télévision.

A cet égard, l’ambassadrice cubaine Josefina Vidal, citée par le média, a ajouté que ces réductions n’aideront pas à trouver des réponses aux symptômes de santé rapportés par les diplomates canadiens, et qu’elles auront un impact sur les relations' entre les deux pays.

La Ministre canadienne des Affaires Étrangères, Chrystia Freeland , a réaffirmé, après avoir rencontré les autorités cubaines, que les mesures prises à l’ambassade à Cuba n’étaient nullement 'une décision politique'.

Malgré la réouverture de certains services, toutes les demandes en cours ont été transférées de La Havane à Mexico pour être traitées. Les demandeurs de résidence permanente doivent se rendre à l’étranger pour tout examen médical ou entretien nécessaire.

Selon les déclarations de l’une des personnes concernées citées par la chaîne canadienne, il existe 113 ambassades de gouvernements étrangers à Cuba. « Je n’ai jamais entendu parler d’autres pays que les États-Unis et le Canada qui connaissent ces problèmes. Je me demande pourquoi les États-Unis et le Canada et personne d’autre n´a eu se type de problème de souci », a-t-elle commenté.

peo/tgj/lb