Agence de Presse de l'Amérique Latine

Maintien de la demande sur le marché européen du charbon de bois cubain

Ciego de Avila, Cuba, 1er août (Prensa Latina) L’exportation de charbon de bois vers les pays européens se poursuit aujourd’hui comme l’un des principaux apports à l’économie du pays par des entreprises agricoles et de service de cette centrale de la province cubaine.


Au cours du premier semestre de cette année, Ciego de Avila a rapporté à ce titre plus de trois millions de dollars, avec la vente d’environ 11 400 tonnes de matériel énergétique vers l’Italie, la Grèce, le Portugal et l’Espagne, entre autres nations d’Europe.

La Société agro-industrielle Ceballos (DCeballos), principale entité du pôle d’exportation de cette région du centre de l´île, conserve sa prééminence dans cette activité dans le pays, a précisé le directeur du commerce extérieur, Domingo Escalante.

Il a ajouté que les entreprises agricoles Arnaldo Ramirez, La Cuba, Cubasoy et Ruta invasora avaient également contribué aux exportations.

Plus de 90 pour cent du charbon exportable provient du bois de marabou, dont le produit final se distingue par un niveau plus élevé de chaleur, une flamme bleue, sans fumée et sans cendres.

La production de charbon de bois est une alternative que le pays a en ce qui concerne la recherche d’une source d’énergie sans nuire à l’environnement, en plus d’utiliser le marabou, plante indésirable abondante dans les campagnes de Cuba.

Escalante a souligné que DCeballos vend également à d’autres pays des concentrés de mangue, des purées aseptiques de bananes et de goyaves, des jus concentrés de pamplemousse blanc et de papaye sulfitée, ainsi que de l’ananas et de la mangue en tant que fruits frais.

Puis il a signalé qu’ils ont prévu cette année de commencer la vente à l’étranger de feuilles d´Aloe vera ou sábila.

En 2018, le pôle d’exportation de Ciego de Avila a collecté plus de 7,2 milliards de dollars pour une économie substantielle des importations.

peo/mem/nmt