Agence de Presse de l'Amérique Latine

Contre-Sommet du G7: les conférences et ateliers se poursuivent

(Photos:@AlternativeG7)
Biarritz, France, 22 août (Prensa Latina) Les conséquences du capitalisme et l’impact des multinationales sur la société sont aujourd’hui les deux principaux thèmes du débat qui se poursuit dans le cadre du forum alternatif au sommet du G7 qui débutera ici samedi.

Le Parc des Expositions de Gipuzkoa (Ficoba), dans la petite ville d’Irun, de l’autre côté de la frontière, en Espagne, continue à être le centre de ce contre-sommet où sont organisés des conférences et des ateliers qui attirent des centaines de pacifistes, d’écologistes et de défenseurs de la justice sociale venus de diverses parties du monde.

 

D’autres localités situées en pays-basque français -comme Urrugne ou Hendaye- accueillent également des activités du contre-sommet pour montrer leur mécontentement contre la réunion des dirigeants d’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de France, d’Italie, du Japon et du Royaume-Uni prévue jusqu’à lundi dans une ville de Biarritz transformée en place forte que protègent plus de 13 mille policiers et militaires.

 

Tous ces événements du contre-sommet répondent à l’appel pour construire un monde alternatif au capitalisme et à la dictature des multinationales, un monde d’où seraient absents les maux qui affectent actuellement l’humanité.

 

Le changement climatique, les guerres, les crises économiques et sociales, la migration forcée et les inégalités constituent certains des problèmes qui, pour les plus de 100 organisations présentes, sont le résultat  de la domination imposée par les puissances réunies au sein du G7, puissances que toutes ces organisations condamnent.

 

La veille, lors de l’inauguration du contre-sommet, les participants se sont élevés contre le fait qu’une minorité de pays riches croient encore pouvoir continuer à régir le destin de la communauté internationale.

 

Parallèlement à ces ateliers et à ces conférences, les militants installent leur campement en prévision des actions qu’ils mèneront en fin de semaine, parmi lesquelles une grande manifestation, ce samedi, en même temps que le début du sommet du G7, puis d’autres dimanche pour protester contre la «bunkerisation » de la ville de Biarritz.

 

peo/tgj/wmr