Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba : compréhension populaire face aux mesures prises en raison de la conjoncture énergétique

La Havane, 13 septembre (Prensa Latina) Le président cubain Miguel Diaz-Canel a salué hier la compréhension du peuple après l’annonce d’un ensemble de mesures face à la conjoncture énergétique, directement liée au blocus des États-Unis.


« Merci Cuba pour ce que vous avez exprimé, pour votre soutien et pour ce vous apportez par vos préoccupations et commentaires », a manifesté le chef d´État en se présentant pour la deuxième soirée consécutive à l´émission télévisée Mesa Redonda.

Diaz-Canel a de plus souligné la disponibilité des jeunes désireux de coopérer avec d’éventuelles solutions et a déclaré que le soutien populaire aux mesures est étroitement lié à son appel à 'penser comme un pays'.

Il a rappelé que Cuba a une stratégie pour faire face à la situation énergétique actuelle et a réaffirmé qu’il s’agissait d’une situation conjoncturelle liée au blocus imposé à l’île par les États-Unis depuis près de 60 ans.

Nous n’avons jamais tourné le dos aux crises potentielles dues à l’escalade impériale du gouvernement des États-Unis, a-t-il ajouté devant les membres du Conseil des Ministres également présents à lors du programme télévisé.

Le président a averti que l’adversaire (Washington) cherche à fermer toutes les portes possibles pour empêcher le développement économique et social du pays.

L’application de mesures unilatérales par le Gouvernement des États-Unis a entraîné le retrait de certaines compagnies de navigation pour transporter le carburant vers le pays, avait déclaré Diaz-Canel la veille.

Selon le mandataire, ce scénario impose de prendre des mesures conjoncturelles pour minimiser l’impact des services de base sur la population, accroître l’économie des porteurs d’énergie et limiter l’utilisation du carburant.

La priorité à la consommation de diesel dans les transports publics et de fret est au nombre des mesures conjoncturelles annoncées par le ministre cubain de l’Économie et de la Planification, Alejandro Gil, face à la situation actuelle.

Il s’agit également de diminuer temporairement l’activité économique d’un groupe de productions (grandes consommatrices de carburant), de centraliser l’allocation de ce carburant et de réorganiser les transports publics, a ajouté Gil.

peo/oda/clp