Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Amazonie brésilienne enregistre la plus forte déforestation depuis 11 ans

Brasilia, 18 novembre (Prensa Latina) La déforestation en Amazonie brésilienne a augmenté de 29,5 pour cent en 12 d´août 2018 à juillet 1019, son niveau le plus élevé en 11 ans, avec la perte de 9 762 kilomètres carrés, a indiqué aujourd’hui le Gouvernement.


Selon l’Institut National de Recherche Spatiale (INPE), le taux de déforestation a augmenté entre août 2018 et juillet 2019 par rapport à la même période de l’année précédente.

Les données mensuelles préliminaires montrent une augmentation significative de la déforestation sous le Gouvernement du président Jair Bolsonaro, qui défend le développement économique de la région.

Devant la presse, le ministre de l’Environnement, Ricardo Salles, a assuré que l’Exécutif prendrait des mesures pour lutter contre la déforestation, parmi lesquelles se trouve l’intensification des efforts d’application de la loi avec l’utilisation d’images satellite à haute résolution.

Il a annoncé qu’il rencontrerait mercredi prochain les gouverneurs des États amazoniens pour discuter de la déforestation.

Il a expliqué que les données montraient qu’une stratégie était nécessaire et qu´il fallait développer des possibilités économiques durables dans la région.

Selon le ministre, la déforestation est principalement causée par des activités économiques illégales dans la région, telles que l’exploitation minière, l’abattage d’arbres et l’occupation de terres.

Les critiques des politiques environnementales du gouvernement ont été exacerbées par la multiplication des incendies en Amazonie en août, ce qui a conduit à une vague d’appels de la communauté internationale, notamment menés par la France.

Bolsonaro est également tenu pour responsable des incendies dans le poumon de la planète, et se trouve confronté à des interrogations sur sa politique en faveur de l’agro-industrie en Amazonie et sa faible réaction face à la catastrophe naturelle.

Peo/mgt/ocs