Agence de Presse de l'Amérique Latine

Au moins 14 enfants tués dans l´incendie d’un orphelinat en Haïti

Port-au-Prince, 14 février (Prensa Latina) Au moins 14 enfants sont morts, dont plusieurs bébés, lors de l’incendie d’un orphelinat dans la capitale haïtienne, a confirmé aujourd’hui Arielle J. Villedrouin, directrice de l’Institut de protection sociale.


Le sinistre a eu lieu la veille, à 21 heures, heure locale, dans la commune de Fermathe, Kencosff, située au sud-est de cette capitale.

Villedrouin a déclaré à une radio locale que l’institution, administrée par une organisation non gouvernementale évangélique basée en Pennsylvanie, aux États-Unis, n’avait pas l’autorisation d’opérer.

Une employée de l’orphelinat a assuré à la presse qu’au moins sept des personnes décédées n’avaient pas un an alors que les autres avaient 10 ou 11 ans. Deux adultes ont également été tués.

La source a indiqué que l’orphelinat n’était éclairé que par des bougies, en raison des pannes de matériel  et du générateur d’énergie, et que les secouristes avaient mis une heure et demie pour arriver sur les lieux.

De son côté, Jean-François Robenty, fonctionnaire de la défense civile, a admis que les pompiers étaient arrivés sans oxygène ni ambulances permettant de transporter les enfants à l’hôpital.

« Nous aurions pu les sauver », a-t-il reconnu.

La situation des orphelinats dans le pays préoccupe les autorités et les organisations sociales. Villedrouin a admis que seuls 35 des 754 orphelinats existant possèdent une licence d’exploitation, les autres opérant sans contrôle de l’État.

Depuis plusieurs années, l’Institut de la protection sociale mène une campagne pour obtenir la fermeture d’installations de ce type, qui ne réunissent pas les conditions et l’infrastructure nécessaires, mais jusqu’à présent les résultats escomptés sont loin d´être atteint.

Des médias indiquent que l’organisation impliquée dans cet incendie a perdu sa licence opérationnelle en 2012, après que des inspections répétées aient critiqué la surpopulation, les conditions d’insalubrité et le manque de personnel.

peo/rgh/Ane