Agence de Presse de l'Amérique Latine

L’Église critique le manque de réponses aux revendications sociales au Chili

Santiago du Chili, 12 mars (Prensa Latina) La Conférence Épiscopale du Chili a critiqué aujourd’hui ce qu’elle a qualifié de manque d’efficacité et de rapidité du gouvernement pour répondre aux demandes sociales exprimées depuis le 18 octobre 2019.


Le Comité Permanent de l’épiscopat a lancé cette appréciation dans un message délivré ce jeudi et qui sera lu lors des messes du samedi et du dimanche dans les églises du pays.

À cet égard, il note que près de cinq mois se sont écoulés sans que l’on ait traité avec la célérité et l’efficacité attendues des questions aussi graves que la répartition inéquitable des revenus, les emplois précaires, les salaires minimums et les pensions, les besoins d’accès aux soins de santé, la juste valorisation de la femme dans la société et la protection des plus vulnérables.

Les évêques ont exprimé qu’ils partageaient 'le malaise raisonnable des gens quant au rôle que les autorités, les législateurs et les dirigeants politiques et sociaux assument face à ces drames'.

Le texte du Comité ajoute que « les épisodes de violence, qui nuisent toujours aux plus pauvres et violent les droits des personnes, se répètent et se perpétuent dans diverses parties du pays, créant un climat de peur et d’incertitude qui nous nuit gravement. Nous ne pouvons pas nous laisser vaincre par cette spirale de violence et de terreur ».

Il ajoute que 'la démocratie est un bien dont nous devons tous prendre soin. C’est pourquoi nous vous invitons à se préparer avec sérénité et confiance à participer par votre vote au prochain référendum et à faire valoir votre opinion en choisissant parmi les choix légitimes qui se présentent'.

peo/oda/rc