Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un journal britannique loue la solidarité mondiale de Cuba face au Covid-19

Londres, 18 mars (Prensa Latina) Le quotidien britannique The Independent a qualifié aujourd’hui de 'véritable signe de solidarité globale' le geste de Cuba d’accueillir un paquebot de croisière du Royaume-Uni avec plusieurs cas de Covid-19 à bord.


Selon le journal, le gouvernement cubain a agi de manière altruiste à la demande de son homologue britannique, après que plusieurs pays, dont les États-Unis, aient refusé d’autoriser l’entrée du navire transportant plus d’un millier de personnes.

Notant que la décision a été prise alors même que l’arrivée du MS Braemar pourrait accroître le nombre de cas de Covid-19 dans l’île des Caraïbes, où il n’y en a jusqu’à présent que 10, The Independent a souligné que ce n’était pas la première fois que Cuba soutenait le monde dans une situation d’urgence.

À cet égard, il a rappelé les éloges adressés aux médecins cubains qui sont allés combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2014, ou qui ont «  bien embarrassé » plusieurs pays par leur réponse énergique au tremblement de terre dévastateur de 2010 en Haïti.

La publication nationale souligne en outre que depuis le triomphe de la Révolution de 1959, les professionnels de la santé cubains ont voyagé à travers le monde pour aider en cas de crise et de situation humanitaire, et ce malgré les pressions économiques imposées par les États-Unis.

Même ce programme de santé cubain est menacé par l’administration du président Donald Trump, note The Independent, qui estime que la pandémie du nouveau coronavirus doit servir à unir le monde dans la lutte contre la maladie.

À cet égard, le quotidien compare l’attitude adoptée par la petite île des Caraïbes avec les tentatives du système de santé privé étasunien de bénéficier économiquement de l’épidémie de Covid-19, et son incapacité à fournir à la population les tests nécessaires pour détecter le virus.

Au lieu de se battre pour fermer les frontières et alimenter la xénophobie en qualifiant le coronavirus de virus chinois, le président (Trump) devrait saisir cette occasion pour montrer qu’il est vraiment capable de diriger, a souligné la publication.

Selon l’article, il ne s’agit plus de rendre les États-Unis grands à nouveau, une théorie qu’ils considèrent comme un échec, mais de sauver le monde à nouveau.

La veille, le chancelier du Royaume-Uni, Dominic Raab, a remercié Cuba devant le Parlement britannique pour son geste permettant l’escale du paquebot de croisière et d’aider au rapatriement des touristes et des membres d’équipage à bord.

Les passagers du MS Braemar partent ce soir de La Havane à destination de Londres dans quatre avions affrétés par le gouvernement britannique, bien que Cuba ait offert de fournir des soins médicaux aux patients qui sont dans l’incapacité de voyager.

peo/mem/nm