Agence de Presse de l'Amérique Latine

Moro démissionne pour ses liens avec Bolsonaro, selon vice-président du Brésil

Brasilia, 24 avril (Prensa Latina) Le vice-président du Brésil, Antônio Hamilton Mourão, a déclaré aujourd’hui que la démission du ministre de la Justice, Sérgio Moro, était liée à sa relation avec le mandataire d’extrême-droite Jair Bolsonaro.

 'Moro est un gars très bien et exceptionnel, je pense qu’il faisait du bon travail, mais une relation est une relation, n’est-ce pas ?', a indiqué le général à la retraitre dans des déclarations au quotidien Folha de Sao Paulo au sujet du lien entre les deux hommes.

Malgré ces faits, Mourão a souligné que 'ce n’est pas bon, mais la vie continue'.

Moro a démissionné ce vendredi, arguant qu’il reproche les ingérences politiques de Bolsonaro dans les affaires de son cabinet.

'Le président (Bolsonaro) ne veut pas de moi à ce poste et j’ai toujours voulu garder mon engagement à respecter l’État de droit', a déclaré l’ancien juge dans une intervention d’environ 40 minutes pour confirmer sa démission.

Il a insisté sur le fait qu’on lui avait promis carte blanche pour travailler et a regretté que sa démission survienne au milieu d’une crise sanitaire et de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Selon Moro, il a toujours informé le chef de l’État qu’il avait besoin d’une raison pour approuver le changement de la direction générale de la Police Fédérale (PF), car le travail de ce commandement était positif.

Mais Bolsonaro a destitué le chef de la PF, Maurício Leite Valeixo, bras droit de Moro. Cette destitution a été publiée dans un décret publié au Journal officiel de l’Union.

La cessation de service a accru la tension entre Bolsonaro et Moro, qui a menacé de démissionner s’ils renvoyaient son homme de confiance, comme cela s’est produit.

peo/agp/ocs