Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le tennis de Wimbledon sauve son économie malgré l’annulation en raison de la pandémie

Londres, 29 juin (Prensa Latina) Le Grand Chelem de tennis de Wimbledon aurait dû commencer aujourd’hui dans cette capitale, mais la pandémie du nouveau coronavirus a provoqué son annulation, ce qui paradoxalement n’aura que peu d’impact sur ses finances.

Selon le directeur du tournoi, Richard Lewis, les conséquences financières seront minimes grâce à la police d’assurance souscrite depuis 2012, qui les protégeait dans des cas extrêmes comme celui que vit le monde de nos jours.

En cas d’annulation, c’est génial d’avoir une assurance. Nous sommes toujours dans une bonne position, financièrement nous sommes stables. Le tennis britannique est bien protégé, a souligné Lewis lors de déclarations à la chaîne britannique BBC.

Le directeur a cependant confirmé que le contrat 'n’est pas éternel ' et ne servira pas pour la saison prochaine : 'l’assurance ne sera pas valable' en 2021.

Rappelons-nous que les organisateurs de Wimbledon ont décidé d’annuler le tournoi en 2020 à cause de la pandémie. De fait, il a été le seul Grand Chelem annulé cette année, car celui d´Australie a eu lieu en janvier et ceux des États-Unis (US Open) et de France (Roland Garros) se disputeront dans les prochains mois.

Wimbledon, qui n’avait pas été annulé depuis la Seconde Guerre mondiale, aurait dû débuter aujourd’hui sur les terrains du All England Club de Londres.

Son annulation aurait dû entraîner des pertes d’environ 250 millions de livres sterling (307 millions de dollars), cependant l´ 'impact sera minimisé par la police d’assurance.

peo/jcm/Yas