Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Chancelier du Venezuela rejette la déclaration de son homologue de l’Uruguay

Caracas, 21 juillet (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a rejeté hier les déclarations de son homologue uruguayen, Francisco Bustillo, qui a qualifié de dictature le gouvernement bolivarien.

Sur son compte du réseau social Twitter, le chancelier a recommandé à Bustillo de se préparer avant d’émettre des avis sur des sujets qu’il ne connaît pas.

« Bienvenue, chancelier Bustillo. Je vous suggère d’actualiser vos amples connaissances des principes du droit international, d’étudier le droit constitutionnel vénézuélien et d’éviter d’idéologiser la politique étrangère de votre pays par affinité. Vive Bolivar et Vive Artigas! », a écrit Arreaza dans un premier message.

Les déclarations du chef de la diplomatie vénézuélienne ont lieu après qu’une note de l’agence de presse espagnole EFE a relaté ce lundi les déclarations du nouveau ministre des Affaires Étrangères de l’Uruguay lorsqu’il a affirmé que le Venezuela est une dictature.

« Selon le droit international public, les normes démocratiques, ma propre conviction, celle du président de la République, celle du gouvernement tout entier, et je n’ai aucun doute celle de tout habitant né dans la terre d’Artigas, (héros de l’Uruguay) : Librement, je n’offense ni ne crains, le Venezuela est une dictature », a déclaré Bustillo.

Le diplomate vénézuélien a immédiatement répondu à ces déclarations dans son tweet.

peo/rgh/ycv