Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les représentants de l’UE saluent la politique cubaine face au changement climatique

La Havane, 11 septembre (Prensa Latina) Les ambassadeurs et chefs de mission de l’Union Européenne (UE) à Cuba ont salué les politiques publiques du pays face au changement climatique dans un éditorial publié aujourd’hui.

Le texte a rappelé l’engagement de la nation caribéenne à ce sujet, reflété dans la signature de nombreux accords internationaux comme la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (1994), le Protocole de Kyoto (2002), l’Amendement de Doha (2017) et de l’Accord de Paris (2017).

L’engagement de Cuba en faveur de la réalisation des Objectifs de développement durable et de l´Agenda 2030 des Nations Unies, dans lesquels le changement climatique apparaît comme l’un des principaux défis du développement, est très clair, est-il signalé dans le texte.

Il y est ajouté que l’UE et ses États membres sont prêts à s’engager auprès de l’île et des autres partenaires du monde entier pour les aider à investir dans des activités économiques écologiques et durables.

L’ambassadeur de l’UE à La Havane, Alberto Navarro, et les chefs des missions diplomatiques de nombreux pays du bloc régional ont publié un éditorial intitulé Pour une récupération verte suite à la Covid-19.

En décrivant la complexité du contexte actuel, marqué par la pandémie du SARS-Cov-2, les diplomates ont soutenu qu’il n’y avait tout simplement pas d’autre solution réaliste qu´un redressement vert.

À cet égard, ils ont noté que le réchauffement climatique est beaucoup plus difficile à gérer que la pandémie de Covid-19, car il n’y aura pas de vaccin contre le changement climatique et ses effets dévastateurs.

'Réduire la courbe des émissions ne sera possible que si, ensemble, nous prenons déjà des mesures climatiques audacieuses et courageuses', ont-ils affirmé, en ajoutant que les plans de relance économique après la pandémie doivent être conçus comme une occasion unique pour cette génération de mieux reconstruire et d’investir dans une économie verte du XXIe siècle.

Les représentants de l’UE ont souligné que ce bloc est attaché à une reprise verte, numérique et résiliente.

'Nous avancerons ainsi vers la réalisation de l’objectif d’être climatiquement neutres d’ici 2050, et nous défions quiconque de nous surpasser pour que l’humanité tout entière y gagne', ont-ils manifesté.

peo/jcm/lmg