Agence de Presse de l'Amérique Latine

Une compagnie de voyage paye une amende aux États-Unis pour violation du blocus contre Cuba

Washington, 2 octobre (Prensa Latina) Generali Global Assistance, Inc. (GGA), liée à la prestation de services de voyage, a accepté de payer plus de 5 millions de dollars pour violation présumée du blocus imposé par les États-Unis à Cuba.

Cette annonce a été publiée sur le site officiel de l’Office de Contrôle des Avoirs Étrangers (OFAC) du Département nord-américain du Trésor, où il est précisé que le montant à payer s’élève exactement à cinq millions 864 mille 860 dollars.

Selon l’OFAC, ce montant liquiderait sa prétendue responsabilité civile pour deux mille 593 violations apparentes du Règlement de contrôle des avoirs cubains (CACR).

La pénalité arrive alors même que GGA a mentionné les paiements liés à Cuba à sa filiale canadienne, afin d’éviter de traiter les paiements de remboursement directement aux parties cubaines et aux voyageurs pendant qu’ils se trouvaient dans ce pays caribéen.

Toutefois, l’OFAC a précisé dans son communiqué que ce fait constituait une violation flagrante de l’applicabilité des sanctions des États-Unis à Cuba en ce qui concerne cette activité.

La société rejoint ainsi d’autres institutions internationales qui se sont vu infliger des amendes au cours de l’année écoulée, notamment la banque britannique Standard Chartered, Expedia Group, General Electric, Allianz Global Risks U.S. Insurance Company et la société suisse Chubb Limited.

Toutes ces sanctions sont qualifiées de violations présumées de la politique d’embargo sur l’île, imposée depuis près de six décennies par Washington malgré l’opposition majoritaire de la communauté internationale.

peo/ga/rrj