Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

L’Équateur perd 5,7 millions de dollars pour des médicaments périmés

Quito, 19 octobre (Prensa Latina) Les autorités équatoriennes enquêtent aujourd’hui sur la cause et les responsables de nombreux médicaments périmés dans les centres de santé, représentant des pertes d’environ 5,7 millions de dollars pour ce pays sud-américain.

Comme l’a précisé le président de l’Institut équatorien de sécurité sociale (IESS), Jorge Wated, les informations découvertes ont été envoyées aux organismes de contrôle compétents.

Le fonctionnaire a précisé qu’uniquement pour 2018, 811 médicaments périmés dans 55 établissements de santé avaient été découverts, pour une valeur de 1,5 million de dollars.

En outre, en 2019,729 produits ont expiré dans 62 établissements médicaux et les dommages ont été estimés à 1,3 million, alors qu’en 2020, 850 médicaments périmés ont été enregistrés dans 85 établissements de santé, pour un coût de 1,6 million.

L’un des hôpitaux touchés est le Teodoro Maldonado, dans la capitale du Sud, où les dirigeants assurent que les produits périmés vont de médicaments oncologiques aux médicaments pédiatriques.

Parmi les autres centres où ces irrégularités ont été détectées, on peut citer l’hôpital Carlos Andrade Marin, pour des pertes à hauteur de 2,5 millions de dollars, entre autres.

Ces résultats correspondent à une première étude, et des recherches plus approfondies sont prévues.

Les nouvelles irrégularités au sein des institutions rattachées à l’IESS s’ajoutent à d’autres problèmes identifiés et faisant l’objet d’une enquête, comme l’achat à des prix excessifs d’intrants et d’équipements pour lutter contre la pandémie de Covid-19 dans le cadre de l’urgence sanitaire.

peo/mem/scm