Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Cuba dénonce l’utilisation de l’application Clubhouse contre la stabilité dans le pays

La Havane, 29 juillet (Prensa Latina) Le chancelier de Cuba, Bruno Rodriguez, a dénoncé hier l’utilisation de l’application mobile Clubhouse, de la plateforme Apple, pour organiser des secteurs contre-révolutionnaires dans des plans de déstabilisation. 

Selon le ministre des Affaires étrangères, des groupes hostiles au gouvernement de l’île reçoivent ainsi des instructions d’opérateurs politiques depuis les États-Unis.

'En raison du blocus, à Cuba c’est un cauchemar d’utiliser n’importe quelle application de la multinationale @Apple Inc, sauf pour certains utilisateurs Premium qui participent à des émeutes', a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le chancelier a dénoncé que l’application Clubhouse d’Apple 'est utilisée pour organiser la contre-révolution' depuis le territoire nord-américain.

La Maison Blanche ne devrait pas oublier que des cyber-troupes organisées sur l’Internet profond ont attaqué le Capitole en janvier 2021, ayant été convoquées par le mensonge selon lequel l’actuel mandataire, Joe Biden, avait volé la présidence à Donald Trump, a-t-il ajouté dans un autre message.

Clubhouse, réseau social de chat audio, propose une grande variété de groupes et de salles virtuelles pour dialoguer sur divers sujets, des émissions d’interviews, de la musique, des contacts, des rencontres, des présentations, des discussions politiques et plus encore.

L’application a été lancée en 2020 par la société Alpha Exploration et était estimée à près de 100 millions de dollars en décembre 2020.

Cependant, un récent scandale a dénoncé la fuite de 3,8 milliards de numéros de téléphone de l’application à partir du dénommé Dark Web (réseau obscur).

Selon des rapports de presse, cela a y compris affecté des personnes sans profil sur Clubhouse en synchronisant des contacts avec l’application.

peo/leg/ebr