Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le commerce extérieur mise sur de nouvelles opportunités à Holguín

Par María de Lourdes Legrá Pichs

La Havane (Prensa Latina) Environ 35 projets ont été identifiés comme plausibles dans la province de Holguín et à être inclus dans la prochaine édition du Portefeuille des opportunités d'investissement étranger à Cuba, alors qu'il y a 15 entreprises à différents stades. 

Ce territoire, situé à quelque 700 kilomètres à l'est de La Havane, présente un vaste potentiel d'activité fondé sur la variété des ressources naturelles, les possibilités de croissance économique et une main-d'œuvre professionnelle capable de relever les défis.

Il s'agit avant tout d'une accumulation d'expériences consolidées, parmi lesquelles les partenariats en cours, comme la joint-venture Moa Nickel S.A.-Pedro Sotto Alba, gérée conjointement avec la société canadienne Sherritt International depuis les années 90.

A la fin de 2020, elle a atteint ses prévisions d'extraction de nickel et de cobalt à 101 %, dépassant 34 946 tonnes.

Une autre entreprise commune de la province est Bucanero S.A., produisant cinq marques de boissons : un malt et deux bières sous ce nom, y compris sa variante Max, ainsi que Cristal, Cacique, Mayabe, Palma Cristal et Cubanero (les deux dernières pour l'exportation), toutes très demandées au niveau national et reconnues sur le marché mondial.

Par ailleurs, dans la station touristique de Holguín, l'une des premières de l'île des Caraïbes, les sociétés espagnoles Meliá International Hotels et Iberostar Hotels & Resorts, la société canadienne Blue Diamond Resorts et la chaîne indienne MGM MuthuHotels ont signé des contrats de gestion.

En surplus, Muthu fonctionnera de manière similaire dans un autre établissement d'une capacité supérieure à 480 chambres dans la station balnéaire de Holguin une fois sa construction achevée à la mi-2022.

Selon le chef du département du commerce extérieur Leonardo Bruzón, des investissements étrangers et de la coopération internationale à Holguín, deux nouveaux projets sont en cours d'établissement avec une contribution étrangère, l'un d'eux correspondant au projet de ferronickel à Moa disposant de ressources minérales pendant plus de 50 ans.

Une autre visera à récupérer les éléments présents dans les déchets de la production de nickel et devrait permettre d'obtenir du fer à partir des résidus noirs situés dans la localité de Nicaro, dans la municipalité de Mayarí.

En outre, deux parcs éoliens sont en cours de réalisation dans les territoires de Banes et Gibara. Ces derniers seront repris par deux sociétés à capitaux exclusivement étrangers chargées du montage des installations.

Bruzón a ajouté que quatre nouvelles entreprises possibles orientées vers la production alimentaire, l'exploitation minière et la construction sont en cours de création ; parallèlement, l'identification d'autres projets se poursuit en vue de leur inclusion dans le portefeuille d'opportunités.

Depuis l'approbation de la réglementation permettant l'insertion du secteur non étatique dans le commerce extérieur, 20 activités de formation ont été réalisées à Holguín, avec la participation de plus de 600 personnes issues des secteurs productifs.

Bien que 137 formes de gestion non étatique avec 165 lignes exportables possibles aient été identifiées au départ, les mesures prises jusqu'à présent ont été très discrètes, puisque seule une petite quantité d'aubergines a été vendue au Canada.

En ce qui concerne les achats à l'étranger, le fonctionnaire a souligné que sur les 44 entités du pays qui se consacrent à cette activité, seules 12 sont représentées dans la province, dont Maquimport, le Fonds cubain pour les biens culturels, Divep, Frutas Selectas et Cimex.

Par ce canal, plusieurs travailleurs indépendants ont réussi à acquérir des fournitures pour des travaux de plomberie, des matériaux de construction, des pièces d'ordinateur, des fils, des tissus, des électrodes et d'autres marchandises, après un processus marqué par des insatisfactions liées à la lenteur, aux coûts élevés et aux retards dans la présentation des offres.

Tirer profit du potentiel du territoire est aujourd'hui une prémisse pour la diversification du portefeuille d'exportation, ainsi que la proposition de nouvelles entreprises avec des capitaux étrangers et le développement de la capacité productive des acteurs économiques de la province. 

(Tiré de Negocios en Cuba)