Agence de Presse de l'Amérique Latine

Fidel Castro considéré comme une figure clé de l'avenir scientifique de Cuba

La Havane, 14 août (Prensa Latina) Le scientifique Agustín Lage a estimé que la vision futuriste du commandant en chef Fidel Castro continuait d'être un élément clé du développement de la science et de la technologie à Cuba. 

“Nous ne pouvons pas parler de Fidel dans le passé, car sa pensée apporte beaucoup aux tâches que nous, révolutionnaires, devons affronter à l'avenir”, a déclaré Lage, lors de la réunion virtuelle internationale : Fidel, un homme de science avec une vision de l'avenir.

“Jamais auparavant, dans un pays sous-développé, la pensée et la pratique scientifiques n'avaient joué un rôle de premier plan dans le processus de transformation sociale”, a affirmé  le conseiller du président du groupe BioCubaFarma.

“Bien avant qu'une campagne d'alphabétisation ne s'était point matérialisé en 1961, Fidel parlait déjà en 1960 d'un pays doté d'un avenir d'hommes de science et de pensée”, a repéré Lage.

Le commandant en chef a fait preuve de cohérence idées-actions, une vertu qui l'a fait remarquer en tant que initiateur d'un système éducatif national  accessible à tous et gratuit, des éditions de livres scientifiques, ainsi que de la formation d'experts à Cuba et à l'étranger.

Puis, Fidel Castro a renforcé les centres de recherche des ministères, refondé l'Académie des sciences, créé le centre scientifique biotechnologique et promu les technologies de l'information.

Selon le défunt chef d'État, l'indépendance allait au-delà du symbolisme, car elle dépendait du développement de la science et de la technologie de la nation.

Lage a souligné que les grands exploits  scientifiques à l'initiative de Cuba- au sein du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis depuis plus d'un demi-siècle- porte la signature de Fidel Castro sur le plan intellectuel et matériel.

Pour sa part, le conseiller du président du groupe BioCubaFarma Luis Herrera a ajouté qu'en période de pandémie il fallait se souvenir tout à fait de Fidel, promoteur incontesté du développement de la biotechnologie.

Les processus visant à renforcer le système immunitaire des Cubains, avec des produits connus et éprouvés tels que la biomoduline-T, l'interféron alpha-2B recombinant, l'héberféron et le facteur de transfert (Hebertrans) en font témoinage.

Cela fait plus d'une décennie que le magazine Science a reconnu le développement de la science cubaine en affirmant que Cuba possédait l'un des meilleurs systèmes biotechnologiques mis en place dans les pays sous-développés.

jcc/mem/joe