Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Chine reprend son opposition aux sanctions étasuniennes visant à harceler Cuba

Pékin, 21 août (Prensa Latina) La Chine a repris aujourd'hui son ferme refus de l'imposition de sanctions par les États-Unis pour harceler Cuba et a déclaré que le pays nord-américain rendait ainsi encore plus évidente son hypocrisie en matière de droits de l'Homme. 

La porte-parole du ministère des affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré que son gouvernement s'opposait à toute manifestation d'ingérence dans les affaires intérieures et aux actions punitives prises unilatéralement contre d'autres nations.

Elle a reproché à la Maison Blanche de vouloir punir trois fonctionnaires de plus sur l'île des Caraïbes au lieu d'écouter la demande internationale et de faire davantage pour aider réellement Cuba à améliorer son économie, ses moyens de subsistance et à protéger les droits fondamentaux de sa population.

“Les faits ont montré que plus les sanctions sont imposées sous la bannière des droits de l'Homme, plus l'hypocrisie, les doubles standards et la nature dominatrice des États-Unis sont exposés", a-t-elle manifesté.

Hua a enfin réaffirmé le soutien indéfectible de la Chine au gouvernement et au peuple cubains dans leurs efforts pour maintenir la stabilité sociale.

Au lendemain des émeutes du 11 juillet dans la plus grande des Antilles, de nombreux dirigeants chinois ont réaffirmé à différentes occasions leur soutien à La Havane et exigé des États-Unis qu'ils mettent fin au blocus économique, financier et commercial, signalant la cause principale des pénuries de médicaments et d'énergie qui y sévissent.

Ils ont exprimé la volonté de Pékin de travailler avec Cuba pour mettre en œuvre le consensus atteint par les hauts dirigeants et approfondir les liens amicaux cultivés depuis plus de 60 ans.

En outre, le gouvernement a envoyé 30 ventilateurs pulmonaires à haute performance à Cuba le mois dernier et se prépare actuellement à expédier un autre lot d'équipements et de fournitures médicales anti-Covid-19.

jcc/mem/ymr