Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le football équatorien paralysé pour faute de paiement des arbitres

Quito, 13 septembre (Prensa Latina) Le championnat de la série A de football de l’Équateur, LigaPro 2021, reste paralysé aujourd’hui devant l’arrêt du travail des arbitres pour dettes accumulées sur leurs salaires. 

En raison de l’absence de paiements pour les mois de mai, juin, juillet et août derniers, les arbitres ont décidé de ne pas se rendre sur les terrains pour la septième journée de la deuxième étape du championnat national, prévue de vendredi dernier à aujourd’hui.

En dépit de la juste revendication, la situation a affecté les clubs sportifs, qui ont exprimé leur mécontentement face à la mesure de pression.

Les équipes se sont présentées sur les terrains, mais les matchs ont été reportés en raison de l’absence des arbitres.

Face à cette situation, les sélections des Series A et B de football ont demandé d’engager du personnel étranger pour couvrir les rencontres, initiative rejetée par les arbitres.

En réaction à la proposition, les arbitres ont émis un communiqué à la Conmebol, dans lequel ils affirment : 'Nous tenons à souligner que nous ne réclamons que nos droits, avec hauteur et dignité'.

Le texte, émis par l’Association équatorienne des arbitres de football, souligne que leur position a toujours été conciliante et qu’ils ne recherchent qu’un accord de paiement, sans dépendre d’une condition incertaine.

Ils ont également adressé une déclaration à leurs collègues d’associations sud-américaines, auxquels ils ont expliqué le contexte préalable à leur décision de lancer la protestation.

À cet égard, ils ont estimé que les réactions à la position adoptée portent atteinte à leur dignité et vont à l’encontre des droits au travail.

'Nous rejetons catégoriquement cette intention de nous faire taire parce que nous exigeons nos droits nous demandons dans le même temps le soutien de tous ceux qui ont choisi cette profession digne de ce nom dans toute l’Amérique du Sud', ont-ils demandé dans la lettre.

Enfin, ils ont remercié la communauté internationale pour son soutien et sa solidarité.

Dans le même temps, Miguel Ángel Loor, président de la LigaPro, a assuré que la dette de l’organisme est due au retard dans les contributions à recevoir pour les droits de télévision du championnat national.

peo/mem/scm