Agence de Presse de l'Amérique Latine

Demande de la fin des pratiques discriminatoires à l’égard de Cuba en Suisse

Berne, 16 septembre (Prensa Latina) Le Grand Conseil (parlement régional) du canton de Bâle-Ville, dans le nord de la Suisse, a appelé aujourd’hui à la cessation des pratiques commerciales discriminatoires engendrées par le blocus imposé par les États-Unis à Cuba. 

Par 53 voix contre 44, cet organe a adopté une motion condamnant le caractère extraterritorial du siège économique, commercial et financier de Washington, qui s’est intensifié pendant la pandémie de la Covid-19.

Cette résolution demande la fin des mesures mises en œuvre par la Banque cantonale de Bâle et sa filiale, la Banque Cler, qui sont liées à la mise en œuvre en Suisse de cette politique nord-américaine et affectent le travail des organisations de solidarité avec la nation caribéenne.

Selon le document, ces institutions financières violent délibérément les dispositions légales et accordent plus d’importance aux affaires à l’étranger qu’aux activités bancaires sur leur territoire, ce qui est inacceptable.

Le texte demande aux autorités locales de faire respecter les lois en vigueur ou de les modifier de manière à interdire les pratiques discriminatoires, notamment à l’encontre des organisations de coopération et d’entre-aide.

Ces dernières années, plusieurs banques suisses ont refusé de mener des opérations liées à Cuba par crainte de représailles de la part des États-Unis, ce qui a rendu difficile l’envoi de dons pour soutenir la lutte conte la Covid-19 dans le pays caribéen.

Parmi les groupes concernés par ces décisions figurent l’Association Suisse-Cuba et Medicuba Suisse.

peo/jcm/gaz