Agence de Presse de l'Amérique Latine

« La Russie et l'Amérique latine doivent surmonter leur méconnaissance mutuelle »

Moscou, 5 oct (Prensa Latina) La Russie et l'Amérique latine doivent surmonter leur ignorance mutuelle afin de faire un bond en avant dans leurs relations, a manifesté aujourd'hui l'expert russe Victor Jeifets lors d'un forum de politiciens, diplomates et d'universitaires dans la ville de Saint-Pétersbourg.

L'événement, organisé par l'Université d'État de Saint-Pétersbourg, a été lancé lundi au sujet de "La Russie et l'Amérique latine dans la mondialisation : histoire et modernité". Selon ses organisateurs, plus de 700 délégués des deux côtés de l'Atlantique participent à l'événement.

Le rédacteur en chef de la revue América Latina et professeur au centre a déclaré à l'agence de presse Sputnik que « le niveau actuel des liens et de la coopération entre les deux régions ne traduit pas le potentiel existant ».

Lors de l'ouverture, le directeur du département Amérique latine du ministère russe des Affaires étrangères, Alexander Schetinin, a mis en avant  la solidarité de Moscou avec Cuba, le Venezuela et le Nicaragua,  cibles de sanctions occidentales.

Par rapport au commerce, le diplomate a déclaré que « le chiffre d’affaires a atteint huit milliards et demi de dollars au cours des six premiers mois de cette année, soit une amélioration de près de 50 % par rapport à la même période en 2020.

Schetinin a rajouté qu'il restait encore beaucoup de chemin à faire pour libérer  à part entière le potentiel des relations bilatérales en rappelant que le chiffre d’affaires avant la pandémie hésitait  entre 12 et 16 milliards de dollars.

« Nous sommes certainement intéressés à augmenter ce résultat, notamment par une coopération accrue dans le domaine des hautes technologies".

Il a évoqué la volonté du pays de transférer à des partenaires des technologies et l'ensemble de la chaîne de production en matière  biopharmaceutique et de production de vaccins.

Il a également vanté les capacités de la Russie dans l'utilisation de l'énergie nucléaire pour la santé et l'agriculture, autant que la coopération dans la construction d'avions et d'hélicoptères.

Toutefois d’après le diplomate,  l'un des facteurs qui entravent le développement des relations avec l'Amérique latine sont les obstacles imposés par les États-Unis.

jcc/mem/mml