Agence de Presse de l'Amérique Latine

Arabie Saoudite : bombardements et opérations contre la population d´Al-Awamiya

Beyrouth, Ottawa, 10 août (PL) Des médias internationaux ont dénoncé le fait que des images prises par satellites ont confirmé la destruction, par des bombardements, de zones résidentielles dans la ville saoudite d´Al-Awamiya.


Les photos montrent des lieux du quartier historique d´Al-Mosara, situé dans le centre de la ville orientale saoudite, qui montrent des foyers et des centres commerciaux réduits en cendres.

Depuis le mois de mai dernier, ces quartiers, dans lesquels résident la population musulmane chiite, minoritaire en Arabie Saoudite, sont condamnés à disparaître, en vertu d´un plan de modernisation développé par des entreprises privées.

Il est jugé que ces bombardements, effectués par des artilleries de différents calibres, constituent des représailles de Riyad pour les manifestations, débutées en 2011 dans cette ville, demandant des réformes politiques, la liberté d´expression, la libération de prisonniers politiques et la fin des discriminations sectaires.

Après le déplacement forcé d´un grand nombre de personnes du quartier historique d´Al-Mosara, cela a été le tour des résidents d´Al-Shweikah, auxquels l´entreprise privée Alibrahim a remis un avis de d'expulsion.

L´un des résidents d´Al-Awamiya, Amen Nemer, a expliqué au site Middle East Eye, ses peurs au sujet de la possible amplification par le gouvernement saoudite de son offensive dans la région chiite.

« Ils ne veulent plus un être vivant à Al-Awamiya », a-t-il dénoncé.

Selon le spécialiste du Moyen-Orient, Andrew Hammond, cité par Middle East Eye, la stratégie de Riyad, qui ressemble à celle d´Israël contre la Palestine, consiste à introduire des changements démographiques par la force et ainsi diminuer la population chiite dans la zone, au bénéfice des sunnites.

D´autre part, la chancelière du Canada, Chrystia Freeland, a exprimé sa profonde préoccupation au sujet de récentes vidéos qui paraissent montrer des véhicules blindés, de fabrication canadienne, lors d´opérations du gouvernement saoudien contre la population d´Al-Awamiya.

Freeland a donné des instructions pour enquêter ce fait de manière rapide, et déterminer s´il est donc exact que ces véhicules militaires sont ceux produits par l´entreprise privée Terradyne Armoured Vehicles, et alors adopter les mesures correspondantes.

Des médias internationaux ont rapporté qu´en juillet au moins cinq sont mortes à Al-Awamiya lors d´une opération, à laquelle des centaines de membres des forces d´élite saoudites ont participé, appuyée par ces véhicules blindés.

Des experts ont confirmé à Radio Canada International que ces véhicules, produits et exportés à l´Arabie Saoudite par  Terradyne Armoured Vehicles, sont utilisés dans des actions de représailles des forces de sécurité contre la population.

Depuis que le premier ministre Justin Trudeau a assumé son mandat en 2015, il est sous le feu des critiques pour permettre la vente d´armes à ce pays arabe qui, selon des organisations canadiennes citées par CBC, est l´un des principaux violeurs des droits de l´homme.

Un rapport officiel, présenté par le gouvernement de Trudeau au Congrès Fédéral fin juin, révèle que l´Arabie Saoudite est le premier destinataire des exportations militaires du Canada après les États-Unis.

peo/tgj/arc/oda/rgh