Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le football espagnol sortira anéanti de la crise, assure Capello

Rome, 27 avril (Prensa Latina) Le technicien italien Fabio Capello a assuré aujourd’hui que la plupart des clubs de football d’Espagne sortiront dévastés de la crise provoquée par le nouveau coronavirus, à l’exception du Real Madrid.

 En Espagne (au niveau économique), la seule équipe qui ne sera pas détruite par cette pandémie est le Real Madrid. Barcelone et l’Atlético (et le reste des clubs plus petits) vont beaucoup souffrir, a souligné l’entraîneur de l’équipe merengue lors des saisons 1996-1997 et 2006-2007.

Dans un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport, Capello a également déclaré qu’à partir de maintenant on ne paiera plus de montants absurdes pour le recrutement de joueurs et a appelé à une évolution du sport.

Le marché va être révolutionné. Des quantités absurdes ont été atteintes pour les recrutements. Nous reviendrons à un niveau plus raisonnable. Il faudra des dirigeants intelligents pour réparer le système. L’égoïsme peut être fatal, a-t-il souligné.

Depuis l’apparition du nouveau coronavirus sur la scène internationale, le sport a été paralysé et le football, l’une des industries les plus puissantes du secteur, n’a pas été épargné.

La crainte de l’annulation définitive des championnats plane chaque jour sur les cerveaux des dirigeants, en raison des pertes économiques dramatiques qu’elle entraînerait.

C’est pourquoi de nombreux championnats sont à la recherche des formules les plus variées pour reprendre les tournois et les mener à bon port.

Jusqu’à présent, seule la Ligue des Pays-Bas a annoncé l’annulation définitive de son championnat, et la Belgique est également sur le point de la rendre officiel.

peo/mem/Yas