Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba à la vice-présidence du Comité des Nations Unies sur la décolonisation

Nations Unies, 19 février (Prensa Latina) Cuba a été élue hier à la vice-présidence du Comité Spécial sur la Décolonisation de l’ONU, fonction qu’elle assume avec l’engagement de continuer à lutter pour éradiquer le colonialisme dans toutes ses manifestations.

C’est ce qu’a manifesté le représentant permanent du pays des Caraïbes auprès de l’Organisation des Nations Unies, Pedro Luis Pedroso, lorsqu’il a pris ses fonctions, en remerciant également les membres du Comité pour la confiance placée en lui.

Soyez assurés que, comme mes prédécesseurs, nous travaillerons avec un engagement renouvelé pour remplir le mandat confié au Comité par l’Assemblée Générale, a-t-il déclaré.

Plus de 60 ans après l’adoption de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, le processus de décolonisation mondiale n’est pas achevé et les objectifs énoncés dans la Déclaration ne sont toujours pas atteints, a souligné le diplomate.

La quatrième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme, récemment déclarée par l’Assemblée générale lors de sa soixante-quinzième session, représente un élan vers l’aspiration commune de tous les États membres à l’élimination totale du colonialisme, a-t-il dit.

Parallèlement à l’action du Comité spécial sur la décolonisation de l’ONU, a souligné le diplomate, la coopération entre les États membres et le Secrétariat de l´organisme international est essentielle pour pouvoir tenir la promesse de ne laisser personne de côté, y compris les 17 territoires sous domination coloniale et Porto Rico.

L’ambassadeur cubain a également réaffirmé l’attachement historique de son pays à l’élimination du colonialisme.

Il a ensuite félicité la Représentante permanente de la Grenade, Keisha Mcguire, pour sa réélection à la présidence du Comité, ainsi que les ambassadeurs du Sierra Leone et de l’Indonésie, qui ont été réélus vice-présidents.

Cuba a également été élue au début du mois à la vice-présidence du Comité des Nations Unies pour l’Exercice des droits inaliénables du peuple palestinien.

Le pays des Caraïbes a assumé ce poste à plusieurs reprises et possède une vaste expérience des affaires traitées par cette instance.

peo/mgt/ifb