Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela espère la médiation de l’ONU au sujet du contentieux frontalier

Caracas, 6 avril (Prensa Latina) Le Venezuela attend aujourd’hui la volonté de l’ONU d’établir un canal de communication avec la Colombie pour le contentieux frontalier, après avoir envoyé une communication officielle au secrétaire général de cette organisation mondiale, António Guterres.

Ce mardi, de hauts responsables, des organisations de défense des droits de l’Homme et des communicateurs vénézuéliens diffusent sur les réseaux sociaux la demande du Venezuela à l’Organisation des Nations Unies d´intervenir dans le conflit armé qui dure depuis plus de 15 jours dans l’État frontalier d’Apure.

La veille, le vice-président de la Souveraineté Politique, Sécurité et Paix, Vladimir Padrino, a annoncé l’envoi du communiqué et a souligné la nécessité du rôle de médiateur de Guterres pour traiter ces questions binationales, car les attaques de groupes irréguliers dans la région compromettent la sécurité et le bien-être des populations civiles.

'Nous vous demandons respectueusement d’user de vos bons offices auprès du Gouvernement colombien pour établir un canal de communication direct et permanent entre les autorités compétentes afin que les deux nations puissent vivre en paix en bons voisins, comme l’établit la Charte de l’ONU', a pour sa part souligné le chancelier vénézuéleien Jorge Arreaza.

Cette démarche diplomatique comprend également l’envoi de communications au Service de l’action antimines des Nations Unies (Unmas) et au Conseil de sécurité de l’ONU, sur instruction du président Nicolas Maduro.

Padrino a précisé qu’à l’occasion de la réunion trimestrielle du Conseil de Sécurité, le Venezuela a suggéré d’enquêter sur les activités des groupes armés colombiens qui, à partir de ce pays, mènent des attaques armées contre le territoire vénézuélien et sa population, ainsi que sur les dommages provoqués par la recrudescence de la guerre interne' à la Colombie.

De même, il a préconisé les bons offices du Conseil de Sécurité pour faire circuler cette communication entre les États membres afin qu’ils dument informés et qu’elle soit publiée en tant que document officiel de cet organe.

Depuis le dimanche 21 mars, la Force armée nationale bolivarienne (FANB) mène des opérations de recherche et de capture contre des commandos paramilitaires colombiens sur la ligne sud de la frontière, plus particulièrement dans les environs de la localité de La Victoria.

peo/agp/ycv