Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le candidat-vaccin cubain Soberana 02 complétera sa phase III d´essais cliniques en Iran

Téhéran, 20 avril (Prensa Latina) Le candidat-vaccin contre la Covid-19 de Cuba Soberana 02 (Souverain 02), entamera prochainement les études complémentaires de sa phase III d´essais cliniques en Iran, a annoncé hier l’Institut Pasteur de cette nation persane.

24.000 volontaires de sept provinces du nord, du centre et du sud du pays participeront à l´étude et, dans deux de ces territoires, une troisième dose de renfort sera administrée, a expliqué le directeur de l’entité, Alireza Biglarí, à l’agence de presse locale ISNA.

'La troisième dose peut être efficace pour stimuler l’immunité des personnes qui ont déjà été infectées par la Covid-19', a-t-il noté.

Il a ajouté que, si cette étape est un succès, il sera possible d’utiliser Souverain 02 pour la vaccination générale de son pays.

Huit universités de médecine des provinces iraniennes de Mazandaran, Babol, Ispahan, Yazd, Kerman, Hormozgan, Zanjan et Hamadan participeront aux essais.

Le 12 mars dernier, 100.000 doses de Souverain 02 sont arrivées en Iran dans le cadre de la collaboration entre l’Institut Pasteur iranien et l´Institut Finlay de Vaccins cubain, ce dernier étant le leader de projet du candidat-vaccin anti-Covid-19.

Dès décembre, le directeur de l´Institut Finlay, Vicente Vérez, avait déclaré en exclusivité à Prensa Latina que la dernière phase d’étude de ce projet était également prévue à l’étranger et les deux entités ont signé un accord de coopération début 2021.

Souverain 02 a commencé la phase III des essais cliniques le 8 mars dernier dans huit municipalités de La Havane avec 44.010 volontaires, devenant ainsi devenu le premier candidat-vaccin d’Amérique latine à atteindre cette étape.

Les objectifs de l’étude sont d’évaluer l’efficacité du produit pour éviter la maladie symptomatique et, en outre, que l’individu ne passe pas à des formes graves de la maladie ou ne décède.

Récemment, le président iranien, Hassan Rouhani, a annoncé qu’il prévoyait de vacciner 1,4 million de personnes contre la Covid-19 en une semaine au cours de l’été prochain (boréal) et que d´importants efforts étaient déployés pour obtenir un vaccin national.

Le Ministère de la Défense a lancé les essais cliniques du vaccin appelé Fajra, qui n’est pas le seul dans le paysage local qui compte d´autres candidats-vaccins: Coviran Barekat et Razi COV-Pars.

La nation persane compte plus de deux millions 200 mille personnes infectées par la Covid-19 et près de 66 mille morts.

peo/ga/cdg