Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

La Bolivie est élue membre de la Commission des stupéfiants de l’ONU

La Paz, 21 avril (Prensa Latina) Le président Luis Arce a salué hier l’élection de la Bolivie à la Commission des stupéfiants des Nations Unies pour la période 2022-2025 lors du Conseil économique et social de l’organisme multilatéral.

Arce a apprécié la confiance exprimée et a assuré de partager l’expérience du pays sud-américain dans la lutte contre les drogues, selon une publication sur son compte Twitter.

Le Ministère des Affaires Étrangères a souligné, dans un communiqué, que ce choix était le résultat du succès du modèle bolivien dans la lutte contre le trafic de stupéfiants et la réduction des cultures de coca excédentaires, fondé sur le principe de la responsabilité internationale commune et du respect des droits de l’Homme. De même, cette élection renforce l’engagement du pays dans le travail de la commission, a précisé la note.

Depuis 2018, la Bolivie applique la Loi Générale de la Coca pour réglementer la promotion, la circulation, la commercialisation, la consommation, la recherche et l’industrialisation de la plante dans son état naturel.

La réglementation autorise 23.100 hectares de cultures de coca, reconnaît les valeurs patrimoniales de cette plante et souligne que, dans son état naturel, elle n’est pas une drogue.

Contrairement à d’autres régions du monde, la lutte contre le trafic de drogue dans la nation andine et amazonienne repose sur une politique pacifique, de coexistence et de coordination permanente avec les acteurs concernés, ont assuré les autorités.

La Commission des stupéfiants, qui se compose de 53 États membres de l’Organisation des Nations Unies, est le principal organe d’élaboration des politiques du système de contrôle des stupéfiants.

peo/oda/nmr