Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Les assassinats d’anciens guérilleros en Colombie dénoncés

Bogota, 29 avril (Prensa Latina) La Juridiction Spéciale pour la Paix en Colombie (JEP) a attiré l’attention aujourd’hui sur l’assassinat systématique d’anciens guérilleros qui ont signé l’Accord de Paix de 2016. Selon un rapport établi par une unité d’enquête de cette instance, sept anciens combattants des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP) ont été assassinés du 14 au 21 avril, une des semaines les plus violentes depuis la signature de la paix.

La JEP signale que la situation des ex-guérilleros bénéficiant de l’accord est critique dans 10 municipalités réparties dans cinq départements, parmi lesquels le Cauca est le plus affecté.

Sur la base des indications contenues dans le rapport, le président de la JEP, Eduardo Cifuentes Muñoz, a de nouveau insisté sur la mise en œuvre des accords conclus entre les FARC-EP et l’État colombien dans le cadre de l’Accord de Paix.

Il a également appelé à renforcer les politiques de protection des leaders sociaux, des défenseurs des droits de l’Homme et des ex-combattants.

Depuis la signature de la paix à La Havane en 2016, au moins 289 anciens combattatnts de cette force insurgée, maintenant représentée au sein d´un parti politique, Comunes, ont été assassinés.

Cette organisation politique tient le gouvernement du président Ivan Duque pour responsable du non-respect des garanties de sécurité convenues et de l’absence de mesures concrètes pour mettre fin à ces actes de violence.

Selon l’Institut d’études pour le développement et la paix, au cours de la seule année en cours, 22 ex-combattants ont été assassinés.

peo/mem/avs