Agence de Presse de l'Amérique Latine

Important déploiement policier pour une rencontre entre la Colombie et l’Argentine

Bogotá, 7 juin (Prensa Latina) Face au rassemblement annoncé aux abords du stade Roberto Melendez de Barranquilla pour le match de football entre la Colombie et l’Argentine, la police a aujourd’hui déployé deux mille agents avec le soutien de 250 militaires.

Selon Diego Rosero, commandant de la Police Métropolitaine de cette ville du département d’Atlantico, ils pourront également compter sur l’hélicoptère Halcon de ce corps des forces de l’ordre et sur d’autres agents se trouvant dans différentes zones de cette ville située à plus de mille kilomètres au nord de Bogotá.

Depuis hier soir, la police a installé des clôtures de sécurité aux alentours du stade qui accueillera cette rencontre comptant pour les éliminatoires sud-américains du Mondial 2022 au Qatar.

Lors de la mobilisation nationale, qui dure maintenant depuis plus d’un mois en Colombie, les supporters de nombreux clubs de football se sont joints au mouvement anti-gouvernemental.

Les abords de stades où des rencontres ont eu lieu se sont convertis en scène de protestations et la répression policière a y compris affectée des joueurs au sein des enceintes en raison de la quantité de gaz lacrymogène lancés, certains matchs ayant y compris dus être arrêtés à plusieurs reprises.

De nombreux colombiens rejettent la tenue de rencontres de football alors que le pays vit la plus importante mobilisation sociale des 70 dernières années, faisant face à une répression des forces de l’ordre qui, selon des chiffres de l’Institut pour le Développement et la Paix, a déjà fait plus de 70 victimes mortelles.

« S’il n’y a pas de paix, il n’y a pas de football! » est le slogan de la convocation de manifestants pour le rassemblement qui devrait avoir lieu demain mardi à 15h00, heure locale.

peo/mem/otf