Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le lanceur Andy Rodriguez rompt ses liens avec le baseball de Cuba

La Havane, 8 juin (Prensa Latina) Le lanceur droit Andy Rodriguez a décidé de rester aux États-Unis et rompt les liens qui l’unissait au baseball de Cuba, a rapporté hier la Fédération locale de ce sport. 

Dans une note, l’entité cubaine a indiqué que Rodriguez avait choisi de rompre son contrat avec l’équipe Softbank Hawks de la Ligue professionnelle du Japon et de rester aux États-Unis.

Le communiqué précise que le joueur né à La Havane est resté en Floride, siège du tournoi pré-olympique des Amériques, en attendant la date convenue pour son transfert vers le sol japonais, mais ne s’est pas présenté à l’aéroport.

Le texte condamne l’attitude du joueur qui transgresse les engagements pris avec l’équipe de Softbank et la Fédération Cubaine, en vertu de laquelle la rupture de ses liens avec le club nippon a été officialisée.

Par ailleurs, la Fédération du baseball cubain a notifié qu’Alfredo Despaigne, Liván Moinelo, Raidel Martinez et Yariel Rodriguez avaient eux bien embarqué à destination du territoire japonnais pour poursuivre leur collaboration dans les formations des Faucons de Softbank et Dragons de Chunichi, respectivement.

La fédération nationale de l’île a dénoncé que dans le contexte de l’agression persistante contre le sport cubain, l’interdiction par l’administration Trump de l’accord visant à normaliser l’arrivée de joueurs insulaires dans les Grandes ligues nord-américaines constitue un encouragement au trafic d’athlètes.

peo/mem/Yma