Agence de Presse de l'Amérique Latine

Ensemble au Forum Cuba Coopération France 2022 !

Par Agnès Le Gouze, Alain Johan, Miguel Quintero

Le scellement d’une alliance européenne contre le blocus et pour accroître la coopération avec Cuba. Un Forum Cuba Coopération France renouvelé : le programme de ces 3 jours initié par CCF en était la parfaite illustration, l’accent était mis sur le développement de la coopération économique avec Cuba.

 

[Article original publié le 17 septembre 2022 et également disponible sur le site de CubaCoop

Une Fête de l’Huma « 87ème édition »

Cette année 2022 a vu la nouvelle formule du Forum de CCF au cœur de la Fête de l’Humanité, elle-même pour la première fois dans l’Essonne.

400 000 personnes, amateurs de débats politiques et/ou de concerts ont traversé durant 3 jours cette ancienne base aérienne 217 du Plessis-Pâté. Défense des peuples, lutte pour les justices sociale et économique, l’exigence du respect de tous sans frontières ; les débats étaient nombreux, déterminés et conviviaux. Ils se sont déroulés dans une ambiance festive aux côtés de cette grande scène musicale attendue de ceux qui parcourent les plus grands festivals de concerts de l’année.

L’ouverture officielle de cette 87ème édition, présidée par Fabien Roussel et le sénateur Fabien Gay, directeur du quotidien l’Humanité, s’est déroulée en présence des dirigeants du Parti communiste français,

Un Forum CCF renouvelé (Le programme de ces 3 jours initié par CCF en était l’illustration)

Cuba Coopération France a inauguré son Forum en présence de la délégation cubaine conduite par Yoerky Sánchez, député et membre du Comité central du Parti communiste et du Conseil d’État, de la responsable aux Relations internationales du Comité central, Belkis Lay, de SE Otto Vaillant Frias, ambassadeur de Cuba en France et de SE Yahima Esquivel, ambassadrice de Cuba auprès de l’UNESCO. Pour la partie française, de nombreux élus étaient présents, accompagnant l’association depuis plusieurs années dans la construction de projets de coopération avec Cuba.


Le Grand débat européen du samedi contre le blocus et pour accroître la coopération avec Cuba.

    • Sur une proposition de CCF, des représentants d’Espagne, de France et d’Italie au niveau européen se sont exprimés sur le blocus et ses conséquences pour tous. Cette rencontre a posé les bases d’une stratégie commune pour aider au développement économique de Cuba.

Les intervenants :

    • SE Otto Vaillant Frias, Ambassadeur de Cuba

Il remercie les participants et réaffirme la volonté du peuple cubain de suivre le chemin de l’indépendance.

    • Maite Mola, vice-présidente du Parti de la Gauche Européenne , affirme ne pas avoir de leçon à recevoir concernant la démocratie à Cuba. Elle cite en exemple le débat actuel sur l’île à propos du code des familles et rappelle l’occupation illégale de Guatanamo par les Etats-Unis.

   

    • Jose Luis Centella, président du PCE, Espagne 

    • « Le blocus est une arme de l’impérialisme pour faire taire les peuples qui voudraient s’en affranchir, le blocus est aussi un problème pour les économies européennes qui sont empêchées d‘intervenir à Cuba. La lutte contre le blocus c’est aussi notre lutte !

   


    • Manu Pineda, euro député et vice-président du Groupe d’Amitié avec Cuba du Parlement européen 

    • Une intervention particulièrement dynamique !

    • « Bien sûr il faut porter des tee-shirts, des casquettes et pourquoi pas des tatouages avec le Che, toutes ces marques de sympathies pour Cuba sont importantes mais il ne faut pas oublier l’action !

    • Lutter contre la désinformation des médias. Il rappelle les élans de solidarité de Cuba avec les peuples du monde entier et revient sur l’épisode de la proposition cubaine d’envoyer 5000 sauveteurs à la Nouvelle Orléans après l’ouragan Katrina que Busch a refusé : « des Cubains venant au secours de Noirs victimes de cet ouragan ! Impensable pour Washington ! » Il cite l’engagement des équipes médicales cubaines en Italie et celles qui ont permis de lutter contre l’analphabétisme en Espagne. Le peuple cubain a besoin de notre solidarité, il faut taper à toutes les portes pour développer la coopération y compris les initiatives privées ».

    • Michele Curto, président de AICEC, Italie 

« Il faut une plateforme commune européenne pour lutter contre le blocus contre Cuba. C’est notre devoir internationaliste ».

    • Le « sac à dos » du blocus handicape Cuba, pénalise sa population et pourtant, dès le début de la pandémie du COVID, Cuba a envoyé en Italie à Turin et à Créma des équipes médicales pour venir en aides aux hôpitaux de ces villes débordés par l’afflux de malades !

    • Cuba a su développer des vaccins, des candidats vaccins, les seuls à avoir reçu la qualification « bio + » de toute l’Amérique latine.

    • Il faut permettre à Cuba de commercer avec le monde, de développer ses exportations ! Il cite les difficultés que son association a rencontrées notamment l’impossibilité d’envoyer à Cuba du matériel recueilli en Italie pour faciliter l’intubation des malades du COVID.

   

   

      • Paco Calderon Sanchez, SODEPAZ Espagne 

      Il présente brièvement le réseau espagnol de solidarité avec Cuba

   







     • André Chassaigne Député du PCF à l’Assemblée nationale française 

     André Chassaigne, Député PCF lors du grand débat européen 

    • « Nous sommes tous des Cubains ! » Nous sommes tous des Cubains parce que leur lutte c’est la lutte pour la souveraineté du pays et que si ça réussi à Cuba ça peut réussir ailleurs, c’est cette lutte idéologique que mènent les USA, il ne peut y avoir que le libéralisme ! Pour contrer cette orientation, bien sur il faut nous regrouper au niveau européen autour des deux axes exposés dans la déclaration proposée par CCF (la lutte contre l’extraterritorialité imposée par les Etats Unis et la solidarité et le développement de la coopération) »

   

    • Yoerky Sanchez Cuellar, membre du Comité Central du PCC et du Conseil d’État, député et directeur du journal Juventud Rebelde. 

    • La lutte contre la désinformation des grands médias occidentaux est indispensable, le blocus existe alors que beaucoup pense que depuis Obama il a été levé ! La désinformation est organisée autour de 5 thèmes/ 5 mensonges :

    • C’est un blocus pas un embargo,

    • Le blocus n’est pas contre le gouvernement cubain mais contre le peuple cubain,

    • Cuba est toujours dans la liste des états encourageant le terrorisme,

    • Les 243 mesures de Trump pour renforcer le blocus n’ont pas été levées par Biden,

    • Le blocus sert de prétexte au gouvernement cubain pour masquer l’échec de sa politique.

    • Mais il y a des résultats, la rentrée scolaire vient de se faire, Cuba a su produire les vaccins contre le COVID. Comme chaque année la préparation du vote à l’ONU pour la levée du blocus va permettre de mettre en difficulté les USA…

    • Victor Fernandez, président Cuba Coopération France, remercie chaleureusement tous les intervenants et passe la parole à Miguel Quintero (CCF) qui lit la déclaration adoptée par les participants à ce débat et l’appel à lancer une pétition européenne.

La déclaration précise que les organisations agiront de façon concertée sur deux axes de travail :

    • 1/ Intervenir pour que l’Union européenne qui a adopté une loi de blocage en 1996 et condamné plusieurs fois le blocus des USA contre Cuba, joue pleinement son rôle en mettant ses actes en accord avec ses paroles.

    • 2/ Renforcer la coopération avec Cuba grâce à la mise en commun de nos savoir-faire et de nos capacités, faciliter les investissements européens ainsi que les échanges économiques incluant l’arrivée de produits cubains sur les marchés européens.

La pétition sera lancée depuis plusieurs pays, au même moment, en direction du Parlement européen pour que soient désignées des banques qui assureront les transactions financières avec Cuba. L’Union devra s’engager à les défendre en cas de sanctions extraterritoriales des USA. Un grand rassemblement sera organisé à Bruxelles lors de la remise de la pétition.

Ensemble, nous avons validé l’opportunité d’une alliance européenne stratégique. C’est la naissance d’une « plateforme européenne » capable de porter le soutien à Cuba avec des actions concrètes pour soutenir son développement socio-économique dans les conditions difficiles imposées par un blocus économique, commercial et financier subi depuis plus de 60 ans.

Vous pouvez télécharger les documents approuvés par les participants au débat du samedi :

Lecture de la déclaration par Miguel Quintero 

photo : Alain Johan 

https://acrobat.adobe.com/link/review?uri=urn:aaid:scds:US:b1c79039-7ffc-3e58-ba7a-b341464cd6ed

https://acrobat.adobe.com/link/review?uri=urn:aaid:scds:US:fc1a6e51-0e85-336b-806c-0aa5361a6c9e

 

 

 

 

Manuel-Pascual, vice-président de CCF en charge du sport 

Photo : ALG 

Manuel Pascual, vice-président de Cuba Coopération France a présenté le projet porté par l’association, d’accueillir des sportifs cubains à l’occasion de ces jeux. Il s’agit de permettre aux athlètes cubains d’être présent en France 1 semaine à 10 jours avant le début des compétitions, pour se familiariser avec les conditions climatiques françaises et s’entraîner dans des structures sportives de collectivités territoriales ou de fédérations.

Avec le sport, CCF n’en est pas à son coup d’essai. L’association a permis la rénovation de l’académie de boxe de Cienfuegos, avec l’organisation de tournois de boxe en région parisienne et celle d’un stage d’une dizaine de boxeurs et boxeuses français à Cienfuegos.

Aujourd’hui, une vingtaine de collectivités territoriales ont manifesté leur intérêt pour ce projet d’accueil en vue des JO 2024. Certaines villes et fédérations sportives l’ont déjà formalisé par contrat. Quelques opérations ont d’ors et déjà eu lieu ou sont en gestation. Le « Slam de Judo » à Paris au printemps et pour 2023 les meetings d’athlétisme en région parisienne comme celui de Montreuil, ou pour la boxe la préparation en vue des championnats du monde.

Le blocus impacte durement le sport cubain

La financiarisation du sport de haut niveau, le pillage d’athlètes et d’entraîneurs dont est victime Cuba et « l’appel des dollars ! », ces phénomènes ont conduit Cuba à proposer un cadre juridique à la présence de sportifs cubains à l’étranger, ce qui se fait en France dans la boxe, le volley et le base-ball.








Lancement du Festival du film cubain du comité de vitry

 La tribune du débat sur le Festival du Cinéma 

photo : Alain Johan 

Présentation de l’initiative par Miguel Quintero de CCF, à partir de son vécu lorsqu’il habitait à La Havane et de sa passion pour le cinéma. 

« Le cinéma cubain me fait parfois penser au cinéma italien des années 60 et 70 ! » Un intérêt à faire partager avec les films choisis pour ce festival de juin 2023 à Vitry ; Fresa y chocolate, Boccaccerias Habanera, Chala, Esther et El Mayor avec la participation de Marilyn Solaya, réalisatrice.

Yoerky Sanchez Cuellar (membre du CC du PC Cubain, du conseil d’Etat et directeur de Juventud Rebelde) précise qu’à La Havane, après la semaine du cinéma d’Amérique latine, c’est la semaine du cinéma français qui attire le plus de monde. Il se félicite du choix des films et indique que « fraises et chocolat » comme « la robe de mariée » sont deux films qui ont fait évoluer la société cubaine et permis l’actuel débat sur le code de la famille. L’humour fait partie de la culture cubaine et bien évidemment cela se retrouve dans le cinéma cubain.

Pierre Bell-Lloch, maire de Vitry, rappelle que la culture fait partie de l’ADN de la ville, « ville messagère de Paix » ; la culture de Paix, la justice sociale, la coopération, l’éducation permettent la connaissance de l’autre ! Ça aide à grandir ! Le festival va aider à la connaissance par les vitriots des combats de Cuba contre l’hégémonie US.

Victor Fernandez, président de CCF, revient sur ce qui s’est fait à Vitry dans le domaine de la culture en citant notamment le Street Art, et rappelle que des œuvres de l’artiste Santiago Hermes (de Cienfuegos) sont présentent sur des murs de la ville.

 

CUBA à l’UNESCO,hommage à Eusebio Leal

La tribune du débat sur l’Hommage à Eusebio Leal 

Photo :Alain Johan 

Le débat s’est déroulé en présence de Mme Yahima Esquivel Muynelo, SE Ambassadrice de Cuba à l’UNESCO. Si 2022 est le 75ème anniversaire de l’adhésion de Cuba à l’UNESCO, c’est aussi le 80ème anniversaire d’Eusébio Léal dont les cérémonies officielles se tiennent actuellement à Cuba.

Yoerky Sanchez Cuellar, membre du CC du PC Cubain du Conseil d’Etat et directeur de Juventus Rebelde, se rappelle d’Eusebio Leal, de l’officine du bureau de l’historien de La Havane et du jeu de mot qui s’attache à Eusebio « Leal/Loyauté ». Eusebio incarne bien sûr la culture, le patrimoine, mais pas seulement. Ses avis et interventions étaient attendus et pris en compte pour toute une série de décisions importantes au CC du Parti. Ce n’était pourtant pas un homme attaché au protocole ! Il a été le promoteur de l’installation du Parlement dans le Capitole, et cela, malgré les réticences et les polémiques !

Yoerky conclu en affirmant qu’il est capital de garder sa mémoire vivante, être « loyal à Leal » !

Le Fonctionnaire du PCC a souhaité replacer la vie, l’œuvre d’Eusebio Leal dans son contexte historique, amoureux de sa ville, il a dû se battre contre la bureaucratie et l’incompréhension. Il était un défenseur des idéaux de José Marti, le portant de l’éducation au social et finalement à la politique.

SE l’Ambassadrice de Cuba à l’UNESCO souligne que sans la Révolution rien n’aurait été possible. L’originalité de la conservation du patrimoine qu’il a initié, est un travail sur le patrimoine, mais qui prend en compte la population et lui permet de rester sur place, différemment de se qui se fait ailleurs dans le monde, où les populations des centres-villes historiques sont contraintes, après réhabilitation à s’exiler loin des lieux où elles avaient vécu !

Roger Grévoul président fondateur de Cuba Coopération France, dit avoir eu le privilège de croiser Eusebio en présence de Jean Lebrat (alors président du Louvre). " Eusebio nous a aidés à voir les liens qui unissent nos deux pays. Si la Maison Victor Hugo de la rue O’Relly de La Havane porte le nom du grand écrivain français, c’est à Eusebio que nous le devons ! Grâce à lui et au financement apporté par le Sénat français (alors présidé par François Poncelet) que le bâtiment en ruine est devenu la Maison Victor Hugo que nous connaissons ". Roger livre alors un scoop, en hommage à Victor Hugo, ont été placés pendant les travaux (de ce qui est devenu la MVH), de la terre de Besançon et une pierre de Notre Dame de Paris !travaux de ce qui est devenu la MVH, de la terre de Besançon et une pierre de Notre Dame de Paris !

Victor Fernandez, président de Cuba Coopération France, revient sur l’initiative de l’association lors de la célébration des 500 ans de La Havane. Le colloque international sur l’œuvre de Victor Hugo, à l’initiative de CCF avait réuni les plus grands spécialistes de ce grand homme. L’édition française du livre d’Eusebio « Pour ne pas oublier » édité par notre association a été l’occasion pour Eusebio (pourtant déjà gravement malade) d’un dernier voyage à Paris. Il présenta cet ouvrage à l’UNESCO, lors de deux conférences mémorables.

Otto Vaillant Frias SE Ambassadeur de Cuba en France indique que la relation entre Eusebio et la France, c’est à Cuba Coopération qu’on la doit.

Il nous relate ses souvenirs de jeune diplomate, quand les ambassadeurs de Cuba recevaient les conseils et directives d’Eusebio avant de rejoindre leurs affectations partout dans le monde.

 

Ce Forum aura su :

    • présenter l’ampleur du travail de Cuba Coopération France à tout un chacun

    • informer sur la réalité cubaine auprès de tous

    • donner la possibilité à ceux qui le souhaitent d’aider la population cubaine en souffrance, des dons sont toujours possibles : https://cubacoop.org/Faire-un-don

    • Donner l’envie à ceux qui le souhaitent de nous rejoindre pour aider, même ponctuellement, à soutenir la population cubaine.

    • Présenter des actions en cours de réalisation dont le but est de mettre à mal ce blocus et de soutenir nos amis cubains dans leurs démarches de développement économique notamment.


Et enfin, soyez TOUS et TOUTES remerciés, vous qui avez permis l’opération de ces 3 jours de présence sur la fête de l’Humanité !Membres de Cuba Coopération, de ses comités et toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de ce bel événement, sans oublier la présence de Prensa Latina. 

Vidéo disponible sur la chaîne Youtube de CubaCoop: https://youtu.be/LB2fZnIeOno

Portfolio



L’auditoire nombreux lors du grand débat européen  









Le grand débat européen sur le stand de Cuba Coopération France 







Victor Fernandez, président de Cuba Coopération France, lors du grand débat européen