Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le principal opposant politique du Cameroun est accusé d'insurrection

Yaoundé, 14 février (Prensa Latina) Un tribunal militaire du Cameroun a accusé d'insurrection, de rébellion et d'hostilité le principal leader de l'opposition du pays, Maurice Kamto, qui a été transféré à une prison de haute sécurité.


Kamto est le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. Il affirme avoir remporté les élections présidentielles du mois d'octobre dernier où il est arrivé en seconde position avec 14,23 pour cent des votes.

Il exige un nouveau compte des résultats pour ces élections qui ont été remportées officiellement par le président Camerounais sortant avec 71,28 pour cent des suffrages.

L'avocat de Maurice Kamto a déclaré à la presse locale que son client a été détenu à la suite des manifestations du 26 janvier dernier et que cette arrestation ne fait que jeter de l'huile sur le feu dans la crise que connaît la partie anglophone du pays.

Selon le quotidien local Journal du Cameroun, Kamto a été incarcéré dans la prison centrale de Kondengui après  l'audience qu'a tenue le tribunal militaire de Yaoundé.

peo/mem/lbp/gdc