Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba pour une meilleure immunité des convalescents de Covid-19

La Havane, 1er septembre (Prensa Latina) Cuba s'engage à renforcer l'immunité de sa population à l’encontre de la Covid-19, y compris les convalescents, en raison du danger de la propagation de variants plus dangereux. 

« Vous (en tant que convalescent de Covid-19) pouvez avoir une immunité naturelle, mais cette immunité diminuera également contre une souche mutante », a expliqué le Dr Vicente Vérez, directeur de l’Institut Finlay des Vaccins (IFV).

Le spécialiste de cette institution, auteur du développement de trois des cinq propositions des vaccins anti-Covid-19 de Cuba, a indiqué l'importance de protéger les convalescents, adultes et enfants.

Quant à ces derniers, « leur immunité, du moins en termes de titres d'anticorps, est en générale plus faible que celle des adultes, peut-être du fait  que les enfants sont moins sensibles à la maladie".

C'est pourquoi l'IFV envisage l’inclusion des convalescents de moins de 18 ans dans la vaccination de cette tranche d’âge,  une fois que l'autorisation d'emploi d'urgence de Soberana Plus  conçu comme un rappel de l'immunité résistante, aura été obtenue des autorités nationales.

Les résultats de l'étude de phase II de Soberana Plus, à laquelle ont participé près de 800 convalescents, ont montré l’immunité naturelle de ces patients contre le virus et que les vaccinés ont multiplié par 20 environ leurs titres d'anticorps.

Pour recevoir une dose de rappel de Soberana Plus, une personne doit avoir été négative pour la maladie pendant au moins deux mois et être en bonne santé.

Au départ, l'immunogène a servi de renforcement aux deux doses précédentes de Soberana 02. Pourtant, nombre d’études sur  d'autres vaccins existants sont en cours, par exemple avec Astrazeneca et Spoutnik V.

L'étude de phase I menée sur des convalescents avec Soberana Plus a été acceptée le 30 août dans la revue scientifique de renommée internationale The Lancet Regional Health-Americas.

En Italie, les sérums des patients vaccinés avec cette proposition cubaine seront également évalués pour vérifier leur réponse aux variants du SARS-CoV-2 . Les  autorités scientifiques des deux pays évaluent la mise en œuvre d'un essai clinique chez les convalescents italiens.

Le  vaccin suscite par ailleurs un grand intérêt au Canada et dans d'autres pays où le nombre de convalescents Covid-19 est élevé.

jcc/oda/rbp