Articles

La Corée du Sud et les États-Unis maintiennent un différent au sujet des dépenses militaires

Séoul, 24 janvier (Prensa Latina) La Corée du Sud s´oppose à la demande des États-Unis d´élever à un milliard 200 millions de dollars la contribution sud-coréenne destinée au maintien des 28 mille 500 soldats nord-américains dans la nation asiatique.


Selon une source diplomatique sud-coréenne, citée par l´agence d´information Yonhap, Washington a demandé une augmentation de 41 pour cent interannuel de la contribution de Séoul pour le stationnement des Forces Armées Étasuniennes en Corée du Sud (USFK).

Le Gouvernement nord-américain a ainsi souligné qu´il ne peut accepter, dans aucune circonstance, un montant en-dessous du milliard de dollars.

Les autorités sud-coréennes ont pour leur part exprimé qu´elles pourraient uniquement participer à une augmentation minimum de la contribution de 960 milliards de wons (848,8 millions de dollars) fournie en 2018, en conformité avec un accord signé pour cinq ans en 2014.

La chancelière sud-coréenne, Kang Kyung-wha, a récemment déclaré que son pays et les États-Unis maintiennent un profond désaccord au sujet des négociations concernant la division du coût des troupes nord-américaines déployées en Corée du Sud.

L´année dernière, les alliés ont réalisé 10 séries de négociations sur l´Accord de Mesures Spéciales (SMA), mais n´ont pas trouvé d´arrangement.

Les dialogues concernant la distribution des coûts dans la nation asiatique se trouvent paralysés compte tenu de l´opposition de Washington aux propositions actuellement faites.

Le président Donald Trump a publié, sur son compte du réseau social Twitter, que Washington contribue considérablement au maintien des soldats dans beaucoup de pays riches du monde entier, alors que dans le même temps ces nations profitent des États-Unis et de leurs contribuables sur le front commercial.

Même s´il parait que la Corée du Sud ne souhaite pas destiner plus d´argent au maintien des soldats nord-américains sur son territoire, des chiffres officiels confirment que le pays asiatique est aujourd´hui le troisième importateur d´armes étasuniennes le plus important, pour une valeur totale de six milliards 730 millions de dollars entre 2008 et 2017.

Séoul se positionne y compris devant le Japon, principal allié des États-Unis dans la région. Pour les cinq prochaines années, la Corée du Sud a prévu un budget de la Défense record, avec une augmentation de 7,5 pour cent chaque année jusqu´en 2023.

Selon les autorités, ces fonds seront utilisés pour transformer les forces sud-coréennes en une armée plus moderne et intelligente.

peo/rgh/idm