Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les vénézuéliens passent à l´offensive contre la spéculation

Par Luis Beaton

Caracas, 13 novembre (Prensa Latina) Le gouvernement et le peuple vénézuéliens passent aujourd´hui à l´offensive pour éliminer la spéculation, qui s´est maintenant transformée en l´une des principales armes de l´agression économique contre ce pays.


Dimanche dernier, en annonçant l´offensive contre la spéculation et les troubles à l´ordre public, et dans le but de contrôler et surveiller près de 11 890 établissements au niveau national, une action fortement demandée par le peuple vénézuélien, le président Nicolas Maduro a précisé que « nous allons passer au peigne fin toute la géographie commerciale du pays ».

Le chef d´État a demandé le soutien de la Police Nationale Bolivarienne (PNB) et de la Force Armée Nationale Bolivarienne (Fanb), pour que ces dernières garantissent le fait que les établissements respectent ce qui a été accordé avec le gouvernement.

« Mettez le grappin sur les personnes nécessaires, quelque soit leur nom, et sortez tous les produits qui souffrent de spéculation et mettez-les en vente, à la vente sociale », a-t-il précisé pour démontrer que tous les moyens nécessaires seront employés pour faire face à la guerre économique lancée par des intérêts internes et externes.

Comme preuve de cette guerre économique et des actions spéculatives, la veille, le vice-président exécutif, Tareck El Aissami, a indiqué que dans les États de Sucre et de Portuguesa, deux entreprises qui accaparaient des marchandises depuis 2016 ont été découvertes. Y ont été saisies plusieurs millions de boites de sardines et 11 millions de tonnes de maïs.

Également dans le cadre de cette offensive lancée par les autorités, débutent cette semaine les discutions au sujet du projet de Loi d´Approvisionnement Souverain et des Prix Accordés à l´Assemblée Nationale Constituante (ANC). Il est considéré comme un mécanisme dont le but est de neutraliser l´exorbitante hausse des prix des biens et des services.

Cette augmentation, qualifiée d´abusive et d´injustifiable par la population, qui est récurrente et dont le but est de nuire aux augmentations salariales annoncées par le gouvernement, est à l´heure actuelle l´une des principales menaces contre la Révolution Bolivarienne.

Il y a ce lundi de l´espoir pour les vénézuéliens qui veulent terminer 2017 avec un peu d´air pour leur portefeuille, après une année marquée par la violence et les tentatives pour renverser et nuire aux changements qui ont débuté en 1999.

« Débute cette semaine le débat au sujet du mécanisme destiné à neutraliser et solutionner le sujet des prix exorbitants et criminels du capitalisme sauvage », a-t-il été annoncé par Maduro. Chose qui aura sans aucun doute un impact sur le peuple s´il se concrétise, et permettra d´offrir un peu de tranquillité sociale et de stabilité économique au pays.

peo/tgj/lb