Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les assassinats de leaders sociaux en Colombie restent impunis

Bogotá, 16 novembre (Prensa Latina) L´organisation de défense des droits de l´homme Somos Defensores a signalé que 91,4 pour cent des assassinats de leaders sociaux en Colombie qui ont eu lieu entre 2009 et 2017 sont restés impunis.


Selon l´étude de cette association, de près de 600 cas d´homicides contre des défenseurs des droits de l´homme lors de cette période, seulement 49 d´entre eux ont reçu une sentence.

Somos Defensores ajoute que depuis début 2018, 77 leaders sociaux ont été assassinés, ce qui représente une augmentation de 34 pour cent par rapport à 2017. Puis elle précise que la plus importante criminalité de type sociale a lieu dans les départements du Cauca, d´Antioquia et du Norte de Santander.

Le rapport détaille que lors des six premiers mois de l´année en cours, 19 des personnes assassinées étaient des leaders communaux, 16 des leaders paysans, 15 des dirigeants communaux et 12 des représentants des peuples indigènes.

L´organisation a ensuite souligné que les cas de menaces, de détentions arbitraires, de vols d´informations et d´autres types d´agressions en Colombie sont également en nette augmentation.

Lundi dernier, lors d´une visite en France, le président du pays, Ivan Duque, a assuré que les assassinats de leaders sociaux ne resteront pas impunis, avant d´ajouter que son gouvernement travaille pour mettre fin à une situation qu´il a qualifiée de "tragique et douloureuse pour tous".

peo/mv/tpa