Agence de Presse de l'Amérique Latine

La construction d’un mur à la frontière préoccupe en Haïti

Port-au-Prince, 20 mai (Prensa Latina) Le Groupe haïtien de soutien aux réfugiés a exprimé aujourd’hui sa préoccupation au sujet de la construction d’un mur à la frontière avec la République dominicaine, doutant de plus qu’il résolve le problème de la frontière.

Après que le gouvernement voisin a annoncé la construction d’une clôture d’enceinte pour 'réduire la migration irrégulière et la contrebande à la frontière dominico-Haïtienne', l’organisation a averti que cette construction ne fera que rompre les liens déjà fragiles et compliqués de voisinage entre les deux peuples.

Elle a estimé que le mur constituait un obstacle à la dynamique de la frontière et a encouragé les autorités des deux pays à engager un dialogue en vue de trouver une solution responsable.

Tout en reconnaissant la souveraineté de la République dominicaine de fermer ses frontières et de protéger ses intérêts, elle a souligné que cet espace commun ne doit pas devenir un lieu hostile pour les ressortissants des deux pays.

Haïti et la République dominicaine partagent près de 400 kilomètres de frontière, et selon le plan annoncé par le président Luis Abinader, la ligne de démarcation comprendra une double clôture de périmètre sur les tronçons les plus sensibles et une simple sur le reste, ainsi que des capteurs de mouvement, des caméras de reconnaissance faciale, des radars et des systèmes à infrarouge.

Le projet doit être lancé officiellement au cours du second semestre de l’année, bien que plusieurs sources aient confirmé que les 23 premiers kilomètres sont déjà en marche, sur les tronçons entre les points de passage de Jimani et d’Elias Piña, le deuxième et le troisième en importance de son type.

Pour le moment, les autorités haïtiennes ne se sont pas prononcées sur la construction du mur, mais une réunion entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays est prévue pour la fin du mois.

peo/mem/Ane