Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Fauci sous protection policière aux États-Unis en raison de menaces de partisans de Trump

Bruxelles, 15 avril (Prensa Latina)  Le Dr Anthony Fauci, qui a conseillé Donald Trump au sujet de la pandémie de Covid-19, a affirmé se trouver toujours aux Etats-Unis sous protection policière en raison de menaces de partisans de l'ancien président, selon des déclarations rendues publiques aujourd'hui par la chaîne belge RTBF.

“Je reçois toujours des menaces, y compris après le changement d'administration”, a constaté l'expert en immunologie et directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses depuis près de 40 ans, et également conseiller en matière de santé auprès du nouveau président Joe Biden.

Dans son entretien avec la chaîne publique de radio et de télévision de la communauté francophone de Belgique, il a noté que des millions de nord-américains suivent Trump avec ferveur, et que quiconque ose le contredire finit, comme lui, par être menacé.

Pendant son mandat à la Maison Blanche, entre janvier 2017 et le même mois de 2021, le magnat de l'immobilier a stupéfié le monde par des commentaires et des actions attisant les divisions internes et des phénomènes tels que le racisme. Scénario également valable l'année dernière après l'irruption de la Covid-19, alors qu´il n´a cessé de défier et critiquer Fauci en public.

Pour le célèbre spécialiste de 80 ans, la division politique aux États-Unis a compliqué la réponse à la pandémie dans le pays, de loin le plus durement touché par la maladie avec plus de 32 millions de cas et quelques 577.000 décès.

Concernant ses différends avec Trump, il a indiqué qu'il avait toujours essayé de dire la vérité à ses compatriotes et au reste du monde au sujet de la Covid-19.

Pour Fauci, la situation devrait se normaliser à partir de l'automne dans son pays, mais il a insisté sur la menace que représentaient pour la planète les souches mutantes du coronavirus SARS-CoV-2.

“Nous sommes en ce moment dans une course contre la montre entre la vaccination et les variantes, dont la B117 originaire du Royaume-Uni, susceptibles de se propager plus efficacement d'une personne à l'autre, ce qui rend encore plus difficile le contrôle de la pandémie, a-t-il manifesté.

peo/jcc/mem/wmr/cvl